Nakivale (Ouganda) : timides et clandestines sensibilisations pour un rapatriement volontaire

Nakivale (Ouganda) : timides et clandestines sensibilisations pour un rapatriement volontaire

Un climat de méfiance s’observe dans le camp de réfugiés de Nakivale depuis jeudi dernier, jour où le premier groupe de réfugiés burundais du camp de Mahama a été rapatrié. Des réfugiés qui veulent rentrer qualifient ceux qui s’y opposent de « radicaux » au moment où ces derniers voient les premiers comme des « traîtres ». ( SOS Médias Burundi)

Pour le moment, il y a trois catégories de réfugiés à Nakivale: ceux qui ont fui la famine, pour la plupart originaires des provinces du nord et nord-est du Burundi, des réfugiés qui se réclament d’opposants radicaux et ceux qui sont considérés comme des espions du gouvernement burundais.

« Chaque réfugié connaît bien la catégorie à laquelle il appartient même si l’on ne le manifeste pas ouvertement. À l’intérieur du camp, les affinités ne comptent plus. Les gens s’associent plutôt à ceux avec qui ils partagent les mêmes raisons d’exil. Il y a aussi des sensibilisations clandestines au retour volontaire. Nous sommes au courant de ça », a indiqué un réfugié.

Des listes de réfugiés qui veulent retourner au Burundi sont entrain d’être confectionnées, selon des réfugiés contactés. « Si demain il y a des listes de réfugiés qui veulent rentrer qui circulent, en tout cas nous n’allons pas être étonnés ni surpris. Seulement, nous exigeons que ceux qui vont rester soient protégés », estiment des réfugiés.

Certains réfugiés affirment qu’ils ne retourneront jamais au Burundi aussi longtemps que le CNDD-FDD est au pouvoir. “Moi j’ai fui après avoir été maltraité, torturé et persécuté. Comment puis-je suivre ce mouvement, je ne peux pas. Le rétablissement de l’Accord d’Arusha ou peut être l’assainissement du climat politique me rassurera pour rentrer”, a indiqué un autre Burundais de Nakivale tout en insinuant que “ceux qui ont fui la peur peuvent rentrer pour être bien accueillis”.

La semaine dernière, près de 500 réfugiés burundais constituant le tout premier groupe de réfugiés burundais rapatriés du Rwanda officiellement sont retournés au Burundi.
Le camp de Nakivale abrite plus de 35.000 réfugiés burundais.

_________________

Photo: vue panoramique du camp de Nakivale

Previous Nakivale : les réfugiés dénoncent les frais d'obtention de certificats de naissance
Next Ngozi : découverte d'un corps d'un homme

About author

You might also like

réfugiés

Burundi- réfugiés : le mouvement d’actions patriotiques demande au HCR de contraindre la Tanzanie à surseoir au rapatriement sans consentement

Le mouvement d’actions patriotiques MAP-Burundi a adressé une lettre au haut commissaire des Nations-Unies pour les réfugiés. Soucieux de la pression que subit les réfugiés burundais en Tanzanie, il rappelle

réfugiés

L’an 2020, une année très difficile pour les réfugiés burundais

Les réfugiés burundais installés dans des camps en Tanzanie, Ouganda, RDC et au Rwanda ont connu une année particulière suite à la pandémie de Covid-19 et des conditions de vie

réfugiés

Les réfugiés burundais du camp de Mahama au Rwanda en deuil

Deux réfugiés burundais tués samedi dernier par les forces de l’ordre ont été enterrés ce lundi à l’intérieur du camp de Mahama. La police a indiqué que ces deux hommes