Bugarama: un enseignant en détention


Jean Marie Bizimungu, enseignant à l’école fondamentale de Bihinga, en zone de Ruteme, dans la commune de Bugarama (province de Rumonge, sud-ouest du Burundi) a été arrêté par la police ce lundi à son domicile sur la colline de Bambo. Soupçonné de donner des informations à une radio en exil, Il a été directement conduit au cachot de la police à Rumonge avant d’être remis au responsable local du SNR (Service National des Renseignements). Ses proches disent ignorer les conditions dans lesquelles il est détenu à la résidence de l’agent des renseignements. Ils exigent sa libération. (SOS Médias Burundi)

L’homme est soupçonné de fournir des informations relatives à la situation qui prévaut dans la commune de Bugarama ces derniers temps.

« Nous ignorons sur quelle base ils se sont basés pour décider son interpellation. Bizimungu est connu dans la communauté comme sincère, cohabitant pacifiquement avec tout le monde.
Même dans la vie de tous les jours, c’est un homme intègre. Mais nous savons que de simples soupçons peuvent coûter cher à quelqu’un ces derniers temps », ont témoigné à SOS Médias Burundi, des collègues et voisins.

Après son arrestation, la police a remis l’enseignant au responsable des renseignements à Rumonge. Il le s’éteindrait chez lui, depuis.

Ses proches affirment craindre pour sa sécurité.

Ils exigent qu’il soit au moins détenu dans un cachot officiel, accessible à sa famille.

Depuis le 23 août dernier, plusieurs individus pour la plupart des opposants et jeunes gens ont été appréhendés par la police et les renseignements à Bugarama.
Les interpellés sont soupçonnés de collaborer avec des hommes armés qui ont attaqué plusieurs localités des communes de Bugarama, Burambi et Muhuta dans la province de Rumonge.
Certains sont détenus par la police provinciale alors que d’autres sont détenus dans des lieux secrets.

______________________

Photo: chef-lieu de la commune Bugarama