Covid-19 : le Burundi annonce avoir maitrisé la pandémie


Le ministre en charge de la santé a présenté le bilan de la campagne de dépistage de masse contre la Covid-19 ce mercredi. Une occasion pour venter les mérites de ses services dans la lutte contre la pandémie.
Thaddée Ndikumana a indiqué que le pays compte pour le moment 11 patients atteints par le Coronavirus et qu’ils ne sont pas soignés dans des hôpitaux. Toutefois, il n’a pas pu donner la date de la réouverture des frontières de cette nation de l’Afrique de l’est.
(SOS Médias Burundi)

Dans une conférence de presse qu’il a tenue dans la capitale économique Bujumbura, M. Ndikumana a précisé que l’état des lieux de la lutte contre la pandémie de Coronavirus a franchi un niveau satisfaisant. «Il ne reste que 11 cas positifs qui sont sous traitement. Ils ne sont pas dans les structures de santé et leur état de santé est stable»,a dit le ministre.

Depuis l’apparition des 2 premiers cas au mois de mars de cette année, le ministre de la santé indique que 474 cas positifs ont été diagnostiqués jusqu’au 20 septembre chez 34.723 personnes qui se sont faites dépister. Pour le moment, 462 patients sont guéris, 11 sont sous traitement et un cas de décès a été enregistré. Les provinces qui restent affectées sont Makamba (sud du Burundi), Muyinga (nord-est) et la ville de Bujumbura (ouest ). «Il s’agit en général des gens qui proviennent des autres pays comme le Rwanda, la Tanzanie et ailleurs. Ce qui inquiète le plus c’est que certains d’entre eux rentrent avec des certificats attestant qu’ils ne portent pas ce virus », a déploré le ministre, tout en précisant que 35 personnes ont été testées positives au Coronavirus au cours du mois dernier alors qu’elles avaient des certificats dits «Covid négatif».

La campagne de dépistage de masse va prendre fin d’ici 9 jours. Thaddée Ndikumana dit que son ministère a organisé des formations aux laborantins et microscopistes qui vont poursuivre le traitement du virus dans les communautés. «On doit vivre avec la Covid-19. On a jugé bon d’intégrer la lutte contre le Coronavirus dans les formations sanitaires.

En s’appuyant sur les agents de santé communautaires qui faisaient des références des cas suspects de tuberculose qui présentent en partie les mêmes signes que pour la Covid-19, les personnes qui toussent seront orientées vers les structures de soins plus proches. Là ils vont faire le prélèvement du crachat pour la recherche de la tuberculose mais aussi de la Covid-19″, a-t-il poursuivi.

Quant à la question de la réouverture des frontières, il fait savoir que la mesure sera prise par les autorités habilitées. «Quand on va donner le rapport a l’autorité qui décidera de la réouverture des frontières, nous devrons travailler assidûment sur les postes transfrontaliers et à l’aéroport puisqu’on a vu des gens qui ont des certificats Covid-19 mais qui portent le virus, cela pour protéger la population», a-t-il conclu.

______________________

Photo:Thaddée Ndikumana, ministre de la santé publique et de lutte contre le Sida / DR