Kirundo : une extraction minière qui fait grincer les dents des administrateurs communaux

Kirundo : une extraction minière qui fait grincer les dents des administrateurs communaux

Ils indiquent que les orpailleurs de cette province du nord ont arrêté de payer les taxes depuis que le gouvernement a ordonné aux extracteurs de minerais de les vendre à des comptoirs légalement agréés. (SOS Médias Burundi)

Certaines autorités communales affirment que des hautes autorités sont derrière l’exploitation des minerais dans la province de Kirundo. « N’eut été la main cachée de certaines hautes autorités dans l’exploitation des minerais, le gouvernement aurait stoppé cette activité qui ne profite pas aux communes ou imposer des taxes à verser sur les comptes communaux », explique un administrateur sous couvert d’anonymat.

Selon une convention entre les orpailleurs et les autorités chargées de l’environnement, les orpailleurs ont le devoir d’aménager le site après les activités d’extraction. Cependant, dans la commune de Gitobe, l’administration à la base déplore que la convention n’ait pas été respectée. « Sur la colline de Baziro en Commune de Gitobe, ils ont laissé de grands puits qui causent souvent des accidents », regrettent des responsables administratifs locaux.

Un métier à risque

« C’est un travail avec beaucoup de risques. Nous ne sommes pas assurés et il y a une dizaine de personnes que je connais qui sont mortes dans un glissement de terrain, il y a à peine une année et demie », se plaint un orpailleur qui dénonce le manque d’indemnités en cas de décès. « Les chefs des orpailleurs calment les familles des victimes en leur donnant seulement les frais pour les funérailles », racontent des concernés.

Les habitants des zones riches en or quant à eux disent que l’expropriation dans des terres qui renferment des minerais ne respecte pas la loi. Même s’ils ne sont relativement bien rémunérés par rapport aux autres journaliers des différents secteurs d’activité, soit entre 5 et 7 mille francs burundais par jour, les orpailleurs se disent exploités.

Les même plaintes sont évoquées par des habitants, orpailleurs et administratif des communes de Ntega et Bwambarangwe (toujours à Kirundo). Kirundo est l’une des provinces riches en minerais surtout l’or à côté de Kayanza et Muyinga (nord-est) ainsi que Cibitoke (nord-ouest).

___________________

Photo : des hommes sur un site d’extraction d’or dans la commune de Mabayi en province de Cibitoke, nord-ouest du Burundi, Avril 2010

Previous Mabayi : l'administrateur ordonne la destruction de plus de 300 maisons
Next RDC (Ituri) : l'armée a repris des villages occupés par les rebelles