Burambi : un homme menacé puis interpellé

Burambi : un homme menacé puis interpellé

Alexis Hamenyimana, originaire de la zone de Maramvya dans la commune de Burambi (province de Rumonge au sud ouest du Burundi) est détenu au commissariat provincial de la police à Rumonge depuis ce mercredi. Ses proches disent qu’il avait reçu des menaces de mort avant d’être arrêté par des agents du service national des renseignements (SNR). (SOS Médias Burundi)

Selon une source proche du dossier, l’homme a passé une nuit dans un cachot du SNR à Rumonge avant d’être transféré au commissariat provincial de la police. « Alexis Hamenyimana a été arrêté mardi premier juin. Ce sont des agents du service national des renseignements qui l’ont interpellé. Il était devant le parquet de la République à Rumonge pour donner des éclaircissements à propos des préoccupations sur sa sécurité, il a été directement conduit dans le cachot où il a passé une nuit », raconte notre source.

Des membres de sa famille disent qu’il avait reçu plusieurs menaces de mort. « Il disait qu’il était menacé. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il avait décidé d’adresser une correspondance aux autorités provinciales. Une copie a été réservée aux responsables provinciaux de la police, du parquet et du service national de renseignements à Rumonge », explique un membre de sa famille.

Ses proches disent ignorer les mobiles de son interpellation mais s’inquiètent pour sa sécurité.
Ils réclament sa libération inconditionnelle.

À la fin de l’année dernière et au cours des premiers mois de cette année, plusieurs personnes ont été tuées, d’autres enlevées dans la zone de Maramya. Beaucoup d’autres sont en prison dont des femmes et jeunes élèves soupçonnés de collaborer avec des groupes armés. M. Hamenyimana est l’un des témoins à décharge d’un habitant poursuivi dans l’affaire, selon un proche.

__________

Photo : chef-lieu de la commune de Burambi

Previous Tanzanie : l'UE et les USA à l'écoute des réfugiés burundais et congolais
Next Buganda : un ancien policier enlevé par les renseignements