Nyarugusu (Tanzanie) : décès d’un réfugié qui inquiète

Nyarugusu (Tanzanie) : décès d’un réfugié qui inquiète

Ce lundi, un réfugié burundais du nom de Kabura, boucher au camp de Nyarugusu est inopinément décédé. Sa boucherie, très fréquentée venait d’être fermée il y a quelques jours. Il était beaucoup plus impliqué à côté de ses pairs à exiger la réouverture des boucheries dans la partie du camp où sont installés les réfugiés burundais. Son entourage accuse la communauté congolaise de l’avoir empoisonné. Sa mort risque d’envenimer les relations entre les Burundais et Congolais déjà moins chaudes. (SOS Médias Burundi)

Depuis ce lundi, la tension a monté d’un cran entre les communautés burundaise et congolaise. « Une semaine avant, Kabura qui représentait jusque-là les bouchers burundais s’était bagarré avec ses collègues congolais. Il cherchait à négocier une facilitation pour que les Burundais puissent avoir accès à la partie congolaise, la commercialisation de la viande dans la zone burundaise ayant été suspendue par l’administration du camp. C’est étrange qu’il soit retrouvé mort ce lundi », regrettent des réfugiés contactés par SOS Médias Burundi.

Des bouchers burundais pensent que l’homme a été empoisoné. “Le leader de notre association a sérieusement combattu pour que nous ayons ce droit, en vain. Il a même saisi des services de la police. Et d’ailleurs, nous étions organisés pour y aller de force. Et voilà on l’a retrouvé chez lui mort, d’une façon inexplicable. En tout cas ils y ont une part de responsabilité. Ils ont voulu étouffer notre mouvement”, disent en colère des bouchers burundais.

Risque de montée de tension

Ce lundi même, le défunt a été enterré. Ses proches ont juré qu’ils devront se venger, la représentante des réfugiés, une Congolaise dont l’élection a été dernièrement vigoureusement contestée, est intervenue pour calmer la situation.

Pour le moment, la police a ordonné la fermeture des boucheries, coté congolais, pour essayer de contenir la colère des Burundais et éviter les dégâts. Le camp de Nyarugusu compte plus de 110.000 réfugiés à majorité Congolais.

____________

Photo : une pancarte montrant le camp des réfugiés de Nyarugusu

Previous Mtendeli (Tanzanie) : des rapatriés reprennent le chemin de l'exil
Next Mikenke (RDC) : un homme tué par des miliciens Maï Maï