Beni (RDC) : cinq personnes tuées dans une attaque rebelle à Kalunguta

Beni (RDC) : cinq personnes tuées dans une attaque rebelle à Kalunguta

Un groupe d’hommes armés soupçonnés d’appartenir aux ADF (Forces Démocratiques Alliées) a attaqué pendant la nuit de jeudi à vendredi la localité de Kalunguta. C’est dans le groupement Buliki, en secteur de Ruwenzori sur le territoire de Beni (province du Nord-Kivu, est de la RDC). Muhindo Kalunga Messo chef du groupement dresse un bilan provisoire de deux personnes tuées, mais des habitants eux parlent déjà de cinq corps retrouvés. La société civile locale s’inquiète pour une énième attaque malgré l’État de siège décrété il y a un peu plus de deux mois. (SOS Médias Burundi)

Les assaillants ont précisément mené l’attaque vers 20h, selon le chef du groupement de Buliki. « Ils ont investi la localité de Kalunguta sur l’axe routier Beni-Butembo et sont restés là jusqu’à 2h du matin. J’ai un bilan provisoire de deux personnes tuées et un véhicule de transport de marchandises brûlé au centre de Kalunguta », indique Muhindo Kalunga Messo.

Toutefois, d’autres sources locales affirment avoir déjà découvert cinq cadavres et que deux véhicules et plusieurs maisons d’habitation, magasins et boutiques ont été brûlés. Edgard Mateso vice-président de la société civile du Nord-Kivu regrette une énième attaque qui fauche la vie des citoyens paisibles. Il indique qu’un préfet d’une école de la place fait partie des victimes et qu’un écolier a disparu.

La société civile déplore l’inaction des militaires qui ne sont pas intervenus alors que deux positions militaires sont basés à Kalunguta et au village voisin de Kabasha.

Un véhicule de transport brûlé lors de l’attaque de Kalunguta

Ce jeudi, deux membres de la famille du chef du groupement Bambuba-Kisiki ont été tués par des assaillants alors qu’ils rentraient des travaux champêtres au village de Liva. C’est à plus ou moins 5 kilomètres du village de Mayi-Moya sur la route national numéro 4 RN4, Beni-Komanda. Depuis le même jour, quatre 4 autres individus qui étaient partis dans leur champ sont portés disparus.

Le député Alain Siwako élu dans la circonscription de Beni regrette que malgré l’État de siège décrété par le chef de l’État le 6 mai dernier, les attaques se sont poursuivies dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Il indique que plus de 250 personnes ont étés tuées pendant seulement deux mois.

_____________

Photo : des commerces brûlés lors de l’attaque de Kalunguta

Previous Tanzanie-Burundi : la présidente Samia veut tout rafler
Next Walungu (RDC) : deux militaires brûlés vifs par des habitants