Onatel : le personnel réclame 4 mois de salaire impayés

Onatel : le personnel réclame 4 mois de salaire impayés

Le personnel de l’Office national des télécommunications (Onatel) a suspendu le travail durant 30 minutes le matin de ce mercredi. Il voulait, a-t-il signalé, manifester le mécontentement face au non payement de son salaire pendant 4 mois. Le directeur général de l’Onatel reconnait 3 mois d’arriérés seulement. (SOS Médias Burundi)

Plus de 50 employés de l’Office national des télécommunications ont observé un sit-in devant le bureau du directeur général de ladite société.

Devant quelques médias qui ont pu couvrir l’événement avant que la police n’empêche les autres de s’approcher, ces employés de l’Onatel ont annoncé vouloir porter la voix plus loin sur leur situation. « Nous venons de passer 4 mois sans être rémunérés. C’est vraiment lamentable quand on considère le coût de la vie dans la ville. Pire encore, l’employeur semble insensible », a déploré un représentant des salariés.

Le DG de l’Onatel Privât Kabeba

Les employés de l’Onatel dénoncent aussi « la suspension » des cotisations à la Mutuelle de la Fonction Publique et à l’INSS (Institution National de Sécurité Sociale) par l’employeur durant 5 mois.

Le directeur général de l’Office reconnaît 3 mois d’impayés et accuse le personnel de ne pas être productif. « Nous avons des problèmes de trésorerie depuis quelque temps. La situation est même connue par les hautes autorités de ce pays. Mais, le personnel n’est pas productif. Comme l’Onatel a une autonomie de gestion, si les rentrées sont très minimes, l’Office ne pourra pas avoir les salaires de son personnel », a précisé Privât Kabeba.

La police a dispersé des journalistes locaux qui couvraient l’événement, y compris la télévision Publique.

___________

Photo : des employés de l’Onatel devant le bureau de leur directeur général

Previous Butaganzwa : difficiles conditions de vie pour les familles du village de Nyakiga
Next Burundi-RDC : quatre Imbonerakure tués à Kabunambo (Sud-Kivu)