Bubanza : le président de la République annule un contrat de location d’un terrain de la ferme de Randa

Bubanza : le président de la République annule un contrat de location d’un terrain de la ferme de Randa

C’est après une visite du président Évariste Ndayishimiye à cette ferme située en commune et province de Bubanza (ouest du Burundi) que la décision est tombée. C’était ce jeudi. Ce terrain qui initialement servait d’élevage de gros et petit bétail était jusqu’à la visite du chef de l’État loué par des riziculteurs. L’élevage avait été perturbé par des guerres qui ont secoué le Burundi de 1993 à 2003. (SOS Médias Burundi)

Après la visite du chef de l’État, son porte parole a indiqué que les locataires doivent se réunir en association. « Désormais, les anciens exploitants locataires ne vont plus payer aucun sous, par contre ils vont se réunir en association pour former des coopératives et produire ensemble », a dit Evelyne Butoyi, porte parole du président Évariste Ndayishimiye.

Selon nos informations, plus de 600 hectares étaient loués par des riziculteurs.

La mesure a été bien accueillie par le gouverneur de province qui, selon lui ces terres devaient revenir à l’État après l’expiration du contrat d’exploitation de la ferme en 2017 qui liait l’État burundais à des investisseurs. « La ferme avait exigé trop : un million deux cents mille francs par hectare exploité. La somme était partagée entre les actionnaires. Ces derniers ne payaient pas d’impôt foncier à la commune », d’après des anciens administrateurs de la commune de Bubanza.

Avec cette décision, il ne reste que quelques hectares où sont plantés des herbes fourragères pour nourrir 137 vaches et 500 poules qui s’y trouvent. Les actionnaires avaient pourtant l’ambition de repeupler le troupeau comme avant.

La crise de 1993-2004 a perturbé cette activité et l’arrêt de l’élevage. Depuis la ferme vivait de la location de plus de 600 hectares.

Selon des locataires qui ont témoigné sous couvert d’anonymat, cette mesure viserait la récupération des terres par le parti au pouvoir pour les distribuer à des militants du CNDD-FDD regroupés en associations.

___________

Photo : une vue de la ferme de Randa, août 2021

Previous Bujumbura : trois magistrats en détention
Next Kakuma (Kenya) : le camp est débordé par un grand nombre de demandeurs d'asile