Kakuma (Kenya) : le camp est débordé par un grand nombre de demandeurs d’asile

Kakuma (Kenya) : le camp est débordé par un grand nombre de demandeurs d’asile

En moins de cinq mois, au moins 7 mille nouveaux demandeurs d’asile ont été reçus au camp de Kakuma au nord-ouest du Kenya. Ils proviennent des camps de réfugiés en Tanzanie et en Ouganda en grande partie. Les responsables du HCR disent être débordés par une grande demande alors que les moyens font défaut. (SOS Médias Burundi)

Parmi eux, 3 mille Burundais. Ils arrivent en grand nombre au cours des cinq derniers mois, selon nos sources. “Pour les seules deux dernières semaines, nous avons accueilli une centaine de Burundais qui demandent l’asile. Ils ont d’abord transité au centre de Gitare dans la province Orientale du Kenya. La plupart d’entre eux quitte les camps de réfugiés en Tanzanie et en Ouganda pour chercher un deuxième pays d’accueil », explique des agents du HCR.

Et d’ajouter, « Nous avons des difficultés à immédiatement les installer convenablement et ils doivent aussi y rester avant que leur demande soit examinée pour bénéficier d’un statut de réfugié. C’est après qu’on va pouvoir les acheminer, certains au camp de Dadaab (nord-est) et d’autres vont être établis ici à Kakuma (nord-ouest) ».

Plaintes

Selon des Burundais qui se sont confiés à SOS Médias Burundi, les conditions de vie dans lesquelles ils vivent sont très difficiles. « Le centre d’accueil où nous sommes se trouve dans le désert. Il fait extrêmement froid pendant la nuit. C’est une situation insupportable. Nous demandons qu’on accélère la procédure pour être installés dans un endroit digne et recevoir une assistance en nourriture et autres besoins », alertent-ils.

____________

Photo : une pancarte montrant le camp des réfugiés de Kakuma

Previous Bubanza : le président de la République annule un contrat de location d'un terrain de la ferme de Randa
Next Burundi : le gouvernement répond aux ONGs qui dénoncent des violations de droits humains