Cibitoke-Covid-19 : une centaine de personnes testées positives

Cibitoke-Covid-19 : une centaine de personnes testées positives

En seulement une semaine, plus de 100 personnes ont été testées positives au Covid-19 à l’hôpital provincial de Cibitoke (nord-ouest du Burundi). Une partie des patients sont internés à l’hôpital, d’autres ont été renvoyés se confiner chez-eux. La direction provinciale de la santé confirme l’information. (SOS Médias Burundi)

La situation qui inquiète a commencé à se manifester il y a moins d’une semaine, selon des sources médicales. « Des gens qui venaient nombreux se faire soigner avaient les mêmes signes. Et après des examens, on a découvert que la plupart d’entre eux avaient le Covid-19. En moins d’une semaine, on en était déjà à une centaine », ont confirmé à SOS Médias Burundi des salariés de l’hôpital de Cibitoke.

Selon des témoins, certains patients sont internés à l’hôpital, d’autres ont été renvoyés se confiner chez-eux.

Manque de médicaments

Des patients alertent qu’ils ne sont pas soignés depuis qu’ils aient découvert qu’ils sont atteints du Covid-19. « On nous a dit d’attendre des médicaments, mais ça fait des jours qu’on n’en a pas eu. La situation de ma santé s’aggrave et je risque de succomber », a raconté un patient sur une trentaine d’autres internés à l’hôpital.

La situation est la même pour ceux qui ont été renvoyés chez eux. « Si nous ne sommes pas soignés, c’est toute ma famille qui va décéder. Tout le monde dans ma maison est atteint du Coronavirus. Nous avons peur de mourir », s’est confié à SOS Médias Burundi un chef de ménage de plus de 6 personnes toutes confinées chez elles sans médicaments.

Le médecin provincial de Cibitoke confirme les cas positifs au Coronavirus. Il tranquillise que les médicaments nécessaires pour traiter les patients seront disponibles d’ici peu. « Nous lançons aussi un appel à tout individu qui présente des signes semblables à ceux de l’épidémie de vite venir se faire dépister. C’est pour éviter que des porteurs non identifiés puissent continuer à propager le virus sans le savoir », conseille-t-il.

______________

Photo d’illustration : le centre de santé de Rugombo en province de Cibitoke

Previous Gitega: un présumé voleur de bétail tué à Buraza
Next Burundi : HRW dénonce des meurtres, des disparitions forcées et des tortures commis sous le pouvoir Ndayishimiye