Mugina : une personne tuée à la machette

Mugina : une personne tuée à la machette

Anaclet Ntawumenya, âgé de 55 ans a été tué à la machette la nuit dernière. Le fait a eu lieu sur la colline et zone de Ruziba en commune de Mugina (province de Cibitoke au nord-ouest du Burundi). Selon des habitants, le défunt était soupçonné de pratiquer la sorcellerie. L’administration locale indique avoir ouvert une enquête pour identifier les auteurs de ce crime. (SOS Médias Burundi)

Selon une source administrative, Anaclet Ntawumenya a été attaqué vers 20h par des individus armés de machettes alors qu’il revenait du chef-lieu de la commune de Mugina.

Des membres de sa famille indiquent que cet homme était menacé depuis quelques jours. « Nous étions avertis qu’il allait être tué d’un moment à l’autre. Et voilà que ce qui avait été dit vient de se concrétiser. Mon père a été tué », se lamente un des fils du défunt que SOS Médias Burundi a rencontré sur le lieu du crime.

Selon une source locale, une somme d’argent aurait été collectée par certains habitants pour financer son assassinat. Anaclet Ntawumenya était soupçonné de pratiquer la sorcellerie.

Julienne Ndayihaya, administratrice communale de Mugina qui confirme l’information demande à la population de collaborer avec la police judiciaire pour pouvoir mettre la main sur les auteurs du crime.

En une période ne dépassant pas trois semaines, six personnes soupçonnées de pratique superstitieuse ont été tuées en province de Cibitoke, dans les seules communes de Buganda et Mugina.

______________

Photo : une pancarte montrant la commune de Mugina

Previous Buganda : découverte de trois cadavres
Next Covid-19 : le Burundi a reçu les premières doses