Bubanza : un groupe d’Imbonerakure tue et enterre une personne dans le cimetière de Gahongore

Bubanza : un groupe d’Imbonerakure tue et enterre une personne dans le cimetière de Gahongore

Une personne non encore identifiée a été tuée samedi soir dernier par un groupe de jeunes affiliés au parti au pouvoir le CNDD-FDD. L’individu a d’abord été ligoté, puis roué de coups avant d’être traîné dans un cimetière à quelques 5 km du centre-ville de Bubanza (ouest du Burundi). Un passant qui a assisté à la scène macabre indique que la victime s’est débattue avant de succomber à ses blessures. Elle a été enterrée à la sauvette. Les mobiles du crime ne sont pas connus. (SOS Médias Burundi)

Le témoin qui a assisté à cet assassinat dit avoir identifié un des auteurs du crime. Il s’agit de Dieudonné Hakiza. « Les auteurs du crime ont creusé un trou peu profond, d’environ 40 ou 50 cm. Ils l’ont enterré et sont partis sans se rendre compte qu’en creusant à la va-vite, ils ont endommagé un tuyau de conduite d’eau captée dans la vallée de Kivogo qui alimente les villages de Kagwema en commune de Gihanga (même province) » racontent des sources locales.

Le chef de la colline de Gahongore a constaté les dégâts le lendemain. Le cadavre avait été déterré par l’eau qui, pression oblige, déplaçait le cadavre et inondait les tombes avoisinantes.

Sans se rendre compte qu’un crime avait été commis dans ce cimetière, le chef de zone de Mitakataka a plutôt alerté en appelant « ceux qui ont enterré ce corps à cet endroit de le déplacer car ils ont brisé au passage un tuyau de la Regideso (Entreprise étatique de distribution d’eau et d’électricité) et l’eau déterre la dépouille ».

Les auteurs du crime ont attendu qu’il fasse nuit pour se rendre sur les lieux du crime. Ils ont déplacé le corps et l’ont enterré dans une autre tombe dans ce même cimetière. Ils ne se sont pas donnés la peine de creuser en profondeur. Des habitants indiquent qu’une puanteur se dégage à cet endroit.

______________

Photo : l’immeuble abritant les bureaux de la province Bubanza

Previous Rumonge : la justice a libéré un vieux qui était détenu à l'endroit de son fils
Next Cibitoke : deux corps découverts en moins de 3 jours