EAC : la RDC admise comme 7ème membre de l’EAC

EAC : la RDC admise comme 7ème membre de l’EAC

L’EAC s’agrandit. Le 18 ème sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la communauté est-africaine a eu lieu ce mercredi. À l’ordre du jour, l’admission officielle de la RDC au sein de ce bloc économique. (SOS Médias Burundi)

Kinshasa devient désormais la septième capitale admise au sein de la communauté de l’Afrique de l’Est. La décision a été prise lors du sommet extraordinaire tenue pour la 18 ème fois ce mercredi. Les chefs d’Etats se sont retrouvés sur vidéoconférence à cause de la pandémie de Covid-19.

Ledit sommet a approuvé le rapport de processus d’intégration du géant africain.

Le président kényan Uhuru Kenyatta qui assure la présidence tournante de l’EAC a souhaité la bienvenue à la RDC. “Il s’agit d’un avantage multi-sectoriel au sein de l’EAC et nous espérons que la RDC sera d’une importance capitale pour l’intégration économique dans notre région et pour l’Afrique toute entière”, a-t-il déclaré.

Son homologue ougandais a parlé d’une officialisation de ce qui était déjà fonctionnel. “Les gens que nous intégrons aujourd’hui l’étaient déjà depuis longtemps. Par exemple, en cette partie de l’Est, nous sommes les mêmes, avec une même langue et tribu pour certains. Sans nul doute, nous allons aussi nous entraider à garantir une bonne sécurité stratégique pour notre région. Les Congolais, vous êtes les bienvenus”, a souligné Yoweri Kaguta Museveni.

Le Rwandais Paul Kagame qui entretient de bonnes relations avec la RDC depuis quelques temps a indiqué qu’il attendait impatiemment cette étape d’admission officielle de ce pays dont des forêts abritent des rebelles qui combattent son régime.

Et pour Prosper Bazombanza, vice-président du Burundi qui a représenté le président Evariste Ndayishimiye dans ce sommet, l’heure a sonné pour une synergie en vue de renforcer la paix et la sécurité dans l’EAC. “Nous osons espérer que nous allons travailler main dans la main pour une lutte réussie contre des groupes terroristes et des criminels transfrontaliers qui sont à l’Est de la RDC”, a-t-il mentionné.

M.Bazombanza n’a pas manqué de lancer un appel aux réfugiés burundais qui restent en exil de rentrer au bercail. Les concernés se comptent à plus de 267.000 Burundais installés dans cinq pays de l’EAC à savoir la Tanzanie, le Rwanda, l’Ouganda, le Kenya et la RDC.

Ce bloc touche désormais sur deux océans à l’océan Indien du coté de la Tanzanie et à l’océan Atlantique du côté de Kinshasa, ce qui va booster les échanges commerciaux d’après le secrétaire général de l’EAC.

La RDC, devra participer pour la première fois au 22è sommet ordinaire de l’EAC au début de l’année prochaine.

______________

Photo : le 18 ème sommet extraordinaire des chefs d’État de la communauté est-africaine par vidéoconférence

Previous Dzaleka (Malawi) : disparition d'une jeune adolescente
Next Cibitoke-Covid-19 : 600 cas positifs détectés en une semaine