Tensions Rwanda-RDC : les présidents Tshisekedi et Kagame relancent la commission mixte

Tensions Rwanda-RDC : les présidents Tshisekedi et Kagame relancent la commission mixte

Le sommet de Luanda (capitale de l’Angola)-une journée a pris fin ce mercredi 6 juillet 2022 en début d’après-midi. Les trois présidents: Félix Tshisekedi de la RDC, Paul Kagame du Rwanda et João Lourenço de l’Angola ont animé un point de presse y relatif. Il était question d’aider à « restaurer la confiance entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda » , les autorités congolaises ne cessant d’accuser Kigali de soutenir le mouvement du 23 mars (M23) qui occupe la cité frontalière de Bunagana et quelques villages du territoire de Rutshuru en province du Nord-Kivu (Est de la RDC) depuis trois semaines. (SOS Médias Burundi)

La tripartite a décidé d’un processus de désescalade entre la RDC et le Rwanda, indique une source proche de la présidence congolaise.

Par ailleurs, cet objectif se fera graduellement via une feuille de route dite de Luanda axée sur la relance de la commission mixte RDC-Rwanda qui ne s’était plus réunie depuis plusieurs années.

« Cette commission va tenir sa première rencontre d’ici le 12 juillet prochain à Luanda en Angola. La feuille de route stipule notamment une volonté de normalisation des relations diplomatiques entre Kinshasa et Kigali », annoce la cellule de communication du président Tshisekedi.

En outre, ladite feuille de route prévoit aussi la cessation immédiate des hostilités et le retrait immédiat et sans condition du M23 de ses positions en RDC.

Elle stipule également le retour de réfugiés. Le texte précise que toute exploitation des ressources naturelles dans la région doit se faire dans le strict respect de la souveraineté des États.

Depuis la reprise des combats entre les FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) et le M23, plusieurs habitants des villages occupés par le M23 sont abandonnés par leurs occupants qui ont fui, craignant pour leur sécurité. La majorité a fui vers l’Ouganda. Mais beaucoup d’autres sont revenus dans leur ménage après la réouverture de la frontière par les rebelles qui occupent la cité de Bunagana, frontalière avec l’Ouganda depuis le 13 juin 2022.

Récemment, les autorités congolaises avaient suspendu tous les accords et conventions qui lient le Congo au Rwanda pour protester contre « le soutien du Rwanda au M23 », un soutien que le gouvernement rwandais a toujours nié et qui n’a jamais été démontré ni par les Nations-Unies ou la Conférence internationale sur la région des Grands-Lacs (CIRGL).

La situation reste tendue entre les deux pays, plusieurs Rwandais et des Congolais aux trais de Tutsis continuant d’être pris pour cible dans plusieurs villes de la RDC.

À part la suspension des accords et conventions entre les deux pays de la région des Grands-Lacs d’Afrique, les autorités congolaises ont également décidé la réduction des heures d’ouverture des frontières entre le Congo et le Rwanda. Depuis le 17 juin dernier, elles sont ouvertes entre 6h et 15h au lieu de fermer à 22h. Cela fait suite à la mort d’un militaire congolais à la frontière entre le Rwanda et la RDC la même date.

_________________

Photo : les présidents Tshisekedi et Kagame à Luanda, le 6 juillet 2022

Previous Rutshuru- Nord-Kivu : 15 personnes tuées par le M23 et plusieurs autres réfugiées en Ouganda (Société civile locale)
Next Gitega : le ministère en charge de l'élevage accorde une dérogation d'abattage des animaux aux musulmans malgré la persistance de l'infection bovine