Cibitoke : recrudescence des cas de grossesses en milieu scolaire

Cibitoke : recrudescence des cas de grossesses en milieu scolaire

Plus de 80 filles sont tombées enceintes dans la direction provinciale de l’enseignement à Cibitoke (nord-ouest du Burundi) depuis le début de cette année scolaire 2021-2022. Les auteurs de ces grossesses sont pour la plupart des motards, des orpailleurs et des commerçants. Les défenseurs des droits de la personne humaine demandent des sanctions exemplaires pour les coupables. (SOS Médias Burundi)

La hausse de cas de grossesses en milieu scolaire prend une allure qui inquiète dans la province de Cibitoke.

« La commune de Bukinanyana a enregistré 33 cas de grossesse en milieu scolaire.15 cas dans la commune de Mabayi, 13 à Rugombo, 8 à Mugina, 7 dans la commune de Buganda et 5 à Murwi », a comptabilisé une source à la direction provinciale de l’enseignement. Elle précise par ailleurs que le taux d’ abandons scolaires a nettement augmenté.

Une source dans la commune de Mabayi pointe du doigt des chauffeurs de taxis-motos, des orpailleurs et des commerçants. Les auteurs de ces grossesses en milieu scolaire profitent de la précarité des familles des victimes pour les abuser sexuellement.

« Des familles se laissent souvent intimidées quand on exige d’elles l’abandon d’un procès. Il arrive que des pots de vin soient versés aux juges pour que les dossiers soient classés sans suite », se lamante une jeune femme trouvée au chef-lieu de la province.

Des défenseurs des droits de l’homme oeuvrant dans la région nord-ouest du Burundi demandent à la justice de faire son travail et sanctionner les coupables.

L’ administration et les autorités scolaires à Cibitoke quant à elles s’activent pour sensibiliser la population en vue de mettre fin à ce phénomène.

_____________

Photo : la province de Cibitoke

Previous Ntega : l'autorité a trouvé un moyen de payer les enseignants vacataires
Next Ituri (RDC) : au-moins quinze morts et plusieurs blessés dans une double attaque rebelle