Bujumbura : le personnel de la clinique Prince Louis Rwagasore menace de faire grève

Bujumbura : le personnel de la clinique Prince Louis Rwagasore menace de faire grève

Si rien ne change, la grève est prévue début février. Le personnel de la clinique Prince Louis Rwagasore a averti la direction de l’un des plus grands et anciens établissements sanitaires de Bujumbura (capitale économique) et du pays. Ils reprochent à la direction une mauvaise gestion, ce qu’elle nie. (SOS Médias Burundi)

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est la mesure prise par le directeur de l’hôpital qui accorde une prime aux médecins spécialistes. Elle varie de 500 à 800 mille francs burundais par tête, selon nos sources.

« C’est incompréhensible ce que le directeur vient de faire. Alors que presque tout le monde se plaint de percevoir un maigre salaire, lui vient de décider unilatéralement l’octroi des primes exorbitantes aux seuls médecins spécialistes. C’est un moyen de diviser le personnel qui réclamait ensemble la révision des salaires[…] », disent des salariés de la Clinique.

Et d’ajouter, « Le détournement de fonds, le favoritisme et le népotisme dans les nouveaux recrutements, diriger l’hôpital d’une main de fer, […], tout cela a depuis longtemps fait un cumul de frustration au sein du personnel ».

Préavis de grève

Le syndicat des salariés de cet hôpital vient de lancer un préavis de grève.
Il est prévu avec février.

« Si rien ne change, on commence la grève cette semaine. Le Comité national du dialogue social a été informé », affirme un responsable du syndicat.

Le directeur de cet établissement sanitaire nous a indiqué que « l’hôpital est autonome et je ne dois pas chaque fois consulter tout le monde quand il s’agit de prendre une décision nécessaire pour le bon fonctionnement de l’hôpital ».

« Si la hausse des primes des médecins spécialistes est une bonne option, nous avons le droit de le faire car nous utilisons nos fonds propres pas ceux du gouvernement. La légitimité nous oblige de faire ce qui est mieux, on ne peut pas consulter tout le monde chaque fois », a-t-il ajouté.

_____________

Photo : l’entrée principale de la clinique Prince Louis Rwagasore à Bujumbura

Previous Cibitoke : des militaires burundais rapatrient neuf camarades morts au combat en RDC
Next Burundi : hausse du prix de transport