Bubanza : l’Imbonerakure qui a tué son épouse condamné à 20 ans de prison ferme

Bubanza : l’Imbonerakure qui a tué son épouse condamné à 20 ans de prison ferme

Bosco Kamaro a été jugé vendredi dans une audience de flagrance au tribunal de grande instance de Bubanza (ouest du Burundi). Il devra purger une peine de 20 ans de prison ferme. Ses biens seront également confisqués et serviront à financer l’éducation des trois enfants qu’il a eu avec la victime, sa défunte femme. (SOS Médias Burundi)

L’ accusé a plaidé coupable. Il reconnaît avoir tué sa femme mais il dit que c’était involontaire.
« Ça faisait longtemps que ma femme m’était infidèle », s’est-il défendu comme pour justifier son acte.

Le public venu assister au procès n’a pas été convaincu par le caractère involontaire du meurtre défendu par l’accusé.

« Il l’a quand même poignardée dans le dos et le couteau est allé perforer le cœur et est ressorti de l’autre côté », a-t-il insisté.

Des proches de la victime ont quant à eux estimé que
« cette condamnation n’est pas suffisante pour quelqu’un qui a tué sa femme. Et dans quelques années, il sera grâcié et libéré. Il mérite une peine plus lourde ».

Le ministère public avait requis la prison à perpétuité, la saisine de tous ses biens pour le compte des trois enfants et une indemnité de 50 millions de francs burundais.

Le meurtre avait été commis la nuit du 12 février, sur colline de Gahwazi 1 de la commune de Mpanda en province de Bubanza. Le coupable avait tenté de fuir avant d’être arrêté par la police.

_______________

Photo : Bosco Kamaro, sur le banc des accusés

Previous Tanzanie : la violation des droits des réfugiés continue
Next Tanzanie : une dizaine de vaches volées au camp de réfugiés de Nyarugusu