Mulongwe (RDC) : des enfants de réfugiés burundais abandonnent l’école

Mulongwe (RDC) : des enfants de réfugiés burundais abandonnent l’école

Des enfants des familles de réfugiés burundais installés à Mulongwe, dans le secteur de Mutambala, territoire de Fizi (province du Sud-Kivu à l’est de la RDC) abandonnent l’école pour aller aider les pêcheurs sur la rivière Mutambala. Les mauvaises conditions de vie sont la principale cause des abandons scolaires. (SOS Médias Burundi)

Éric Nduwimana a abandonné ses études au moment où il se trouvait en sixième année primaire. Il explique avoir été obligé de quitter l’école par la faim.
« Pour le moment, je parviens à m’acheter des habits grâce à l’argent que je perçois mais aussi nous sommes payés en nature c’est-à-dire que l’on nous donne des poissons. Comme ça, nous aidons nos familles qui manquent de nourriture car le PAM (programme alimentaire mondial) tarde beaucoup à nous approvisionner en vivres », indique le jeune garçon.

Un jeune réfugié burundais à côté de la rivière Mutambala
Un jeune réfugié burundais à côté de la rivière Mutambala

Le scénario est le même pour Patrick Kwizera, 13 ans. Il passe ses journées au bor de la rivière Mutambala. Il affirme que « je participe à nourrir ma famille ».

« Deux de mes enfants ont dû abandonner l’école pour aller travailler avec les pêcheurs sur la rivière Mutambala », dit Jean Pierre Ndihokubwayo, un réfugié burundais de Mulongwe.

Francine Niyokwizerwa, une mère de famille craint que « nos enfants ne finissent par être des bandits ».

La même situation se présente aussi à Lusenda, un autre camp de réfugiés burundais installé dans le Sud-Kivu. Là, des enfants vont chercher du travail sur le lac Tanganyika.
Des associations de défense des droits des enfants sensibilisent les concernés et parents sur les méfaits des abandons scolaires dans ces deux camps qui hébergent près de 40 mille Burundais.

___________________

Photo : des jeunes garçons burundais avec des hameçons sur la rivière Mutambala

Previous Giharo : exclusion des candidats non membres du CNDD-FDD aux conseils collinaires de la jeunesse
Next Makamba : le directeur provincial de l'enseignement humilie des enseignants