Giharo : exclusion des candidats non membres du CNDD-FDD aux conseils collinaires de la jeunesse

Giharo : exclusion des candidats non membres du CNDD-FDD aux conseils collinaires de la jeunesse

Selon des habitants de la commune de Giharo dans la province de Rutana (sud-est du Burundi), les candidats aux conseils collinaires de la jeunesse qui ne sont pas issus du CNDD-FDD ont été exclus. C’est le secrétaire communal du CNDD-FDD en commune de Giharo qui a pris le devant dans cette exclusion. (SOS Médias Burundi)

Rénovat Hakizimana, secrétaire communal a, dans une réunion qu’il a tenue au début de la semaine dernière à la permanence communale du CNDD-FDD exigé aux responsables de ce parti de rayer sur la liste tous les candidats qui n’ont pas été mandatés par son parti.

« Ntawipanga arapangwa (ou personne ne se mandate, on doit être désigné) ! », a lâché Rénovat Hakizimana dans une réunion avec des responsables locaux du CNDD-FDD.

Les chefs de zone et responsables du parti présidentiel dans les zones qui étaient présents dans cette rencontre sont allés exécuter ce qui a été dit par le secrétaire communal.

Depuis mercredi passé, la campagne a commencé.
Seuls des candidats en uniforme du CNDD-FDD sillonnaient toutes les collines de la commune.

« Vous devez élire les candidats envoyés par les responsables du CNDD-FDD. Celui qui passera outre cette mesure pourra même être tué », annonçaient des militants du CNDD-FDD envoyés pour intimider les habitants et les candidats indépendants ou issus des partis d’opposition.

Alexis Baragomwa, secrétaire du parti présidentiel en zone de Giharo exigerait de l’argent pour les candidats (masculins) et sollicitations sexuelles pour les (féminins) au risque de se voir rayer sur la liste des candidats, disent certains habitants.

C’est aussi le cas en zone de Gakungu de la même commune, le chef de zone prénommé Jonathan exigeait lui aussi à chaque candidat de lui verser une certaine somme d’argent.

Signalons que ces élections collinaires ont été organisées dans tout le pays samedi dernier dans le cadre de la mise en place de nouveaux organes du conseil national de la jeunesse burundaise.

__________

Photo d’illustration : chef-lieu de la province de Rutana

Previous Kirundo : un militant du CNL vient de passer trois mois au cachot de la province
Next Mulongwe (RDC) : des enfants de réfugiés burundais abandonnent l'école