RDC-Irumu : une nouvelle incursion des présumés ADF fait des morts et blessés

RDC-Irumu : une nouvelle incursion des présumés ADF fait des morts et blessés

Une nouvelle attaque meurtrière a fait 3 morts et 5 blessés. Elle a été perpétrée par des présumés rebelles ADF (Forces Démocratiques Alliées) au village Ndalya- Dodoma, c’est dans le territoire d’Irumu (province de l’Ituri, à l’est de la RDC ). Plusieurs civils ont également été enlevés pour une destination inconnue. (SOS Médias Burundi)

Des rebelles ont surgi ce mardi au village de Ndalya précisément dans la localité de Dodoma tuant 3 civils et blessant 5 autres par armes blanches.

La CRDH (convention pour le respect des droits humains) qui a livré l’information à la presse précise que les blessés ont été vite dépêchés à l’hôpital d’Eringeti dans la province voisine du Nord-Kivu pour des soins appropriés.

Christophe Munyanderu, coordinateur local de cette ONG signale que durant l’incursion, plusieurs civils ont été pris en otage et conduits dans la forêt vers une destination inconnue.

« En l’espace de 4 jours seulement depuis samedi 19 février l’ennemi a kidnappé et tué des civils sans qu’il ne soit poursuivi dans la forêt par l’armée. Nous sommes inquiets parce que l’armée ne songe pas aller libérer les otages », s’est indigné l’activiste.

« Le nombre de morts continuent d’augmenter jour après jour au moment où l’ennemi semble prévisible et opère dans la même région où les villages se séparent l’un de l’autre de 3 km seulement », s’est confié à notre rédaction un habitant de Ndalya qui a fui les exactions des ADF.

Des attaques répétitives d’hommes armés sur des populations civiles continuent d’être rapportées dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri malgré l’état de siège y instauré depuis le 6 mai 2021 pour neutraliser les groupes armés locaux et étrangers dont les ADF considérés comme mouvement terroriste par les États-Unis et les Nations-Unies, une situation qui suscite l’indignation des activistes et élus de la région.

____________

Photo d’archives : des véhicules brûlés par les présumés ADF

Previous Bujumbura : extension des zones interdites aux motos, tricycles et vélos
Next Nduta (Tanzanie) : le manque de bois de chauffage fait encore de victimes