Burundi : sept mille enfants en situation de rue recensés dans 9 provinces

Burundi : sept mille enfants en situation de rue recensés dans 9 provinces

Cet effectif découle des estimations fournies par la coordination des directions provinciales de développement familial. Les provinces qui ont fait l’objet d’enquête sont au nombre de neuf à savoir Bujumbura mairie, Bujumbura (ouest),Kirundo, Muyinga, Ngozi, Kayanza (nord-est),Makamba et Rumonge (sud-ouest) ainsi que Gitega (centre). Le ministère ayant en charge la solidarité nationale a réuni ce jeudi les organisations partenaires pour présenter la stratégie nationale de prévention du phénomène d’enfants en situation de rue et des adultes mendiants. (SOS Médias Burundi)

Selon cette enquête, la ville commerciale Bujumbura compte 5 000 enfants en situation de rue. 120 sont dans la province de Bujumbura, 600 à Kayanza, 530 à Ngozi, 150 à Muyinga, 145 à Kirundo,155 à Gitega, 147 à Makamba, 153 à Rumonge, soit un total de 7 000 enfants en situation de rue, dont 90% sont des garçons.

Concernant les adultes mendiants, le plan de stratégie national précise qu’on trouve parmi eux des mamans qui sont avec leurs enfants, des personnes sans terre et sans référence, des personnes âgées et handicapées vulnérables ainsi que d’autres adultes qui ont la force mais qui veulent vivre selon la loi du moindre effort.

Quant aux enfants, il y a ceux envoyés ou accompagnés par leurs parents ou leur entourage. Ils passent la journée à mendier dans la rue et rentrent le soir. L’autre catégorie est celle des enfants devenus adultes étant encore dans la rue et qui s’y nourrissent ou qui ont fui des violences domestiques, la maltraitance,… Enfin, il y a d’autres enfants dont les parents ne sont pas connus.

Le ministère de la Solidarité sollicite l’apport des organisations partenaires intervenant dans le domaine de l’enfance. Il a besoin de plus de 22 milliards de francs burundais.

Quant aux actions concrètes à mener, il y a la réinsertion scolaire pour les enfants en âge de scolarité, la réinsertion professionnelle pour ceux exprimant le besoin d’apprentissage professionnel, l’appui en activités génératrices de revenus, la protection sociale ainsi que le suivi post-réinsertion.

Selon ce document du ministère de la Solidarité, le phénomène d’enfants en situation de rue et de la mendicité a émergé avec la crise de 1993 déclenchée par l’assassinat du premier président Hutu démocratiquement élu Melchior Ndadaye suivi de massacres de Tutsis sur le territoire du Burundi.

__________________

Photo : un enfant de la rue en passe d’être réintégré dans sa famille boit de l’eau dans un centre dans la ville commerciale Bujumbura

Previous Nakivale (Ouganda) : l'épilepsie fait rage
Next Bujumbura : une vingtaine de changeurs interpellés