Bujumbura : les saunas et les karaokés permis de rouvrir

Bujumbura : les saunas et les karaokés permis de rouvrir

Depuis ce vendredi, les saunas sont permis de rouvrir et les artistes peuvent organiser les karaokés. Les deux activités avaient été suspendues par le gouvernement dans le cadre de lutter contre la propagation du Covid-19. Les intéressés disent être satisfaits. (SOS Médias Burundi)

C’est le ministre en charge des affaires intérieures et de la sécurité , en même temps président du comité national de riposte contre le Covid-19 qui a annoncé la levée de la mesure.

« On a vu qu’à Bujumbura il y a moins de contaminations du Covid-19. Il a été maîtrisé, c’est pourquoi nous ordonnons la réouverture des saunas et des karaokés. Néanmoins les karaokés doivent être organisés uniquement les vendredi et samedi et ne sont pas autorisés au delà de 22h », a annoncé Gervais Ndirakobuca ce jeudi. C’était en marge d’une réunion de gestion de la crise relative à l’extension des zones interdites aux motos, vélos et tricycles dans la capitale économique Bujumbura.

La mesure a été bien accueillie par les artistes qui avaient soumis plusieurs doléances au président de la République.

« C’est une mesure qui vient à point nommé, les karaokés étaient l’unique gagne pain pour la plupart d’artistes dans un pays pauvre comme le nôtre. Nous attendons d’autres permissions dont celle d’organiser les concerts », se réjouit Olivier Bright, président de l’Amicale des musiciens du Burundi.

Ce vendredi, un reporter de SOS Médias Burundi a fait un tour et s’est rendu compte que les citadins ont renoué avec des soirées de karaokés à Bujumbura.

La suspension des karaokés et saunas tout comme les boîtes de nuit avait été décidée le 11 janvier 2021 dans la ville commerciale Bujumbura suite à la montée des cas de Coronavirus dans la ville la plus peuplée du Burundi.
Le même jour, le Burundi avait annoncé la fermeture de ses frontières terrestres et maritimes afin de pouvoir contenir la propagation de la pandémie sur tout son territoire.

La petite nation de l’Afrique de l’est a rouvert ses frontières terrestres début juin en commençant par celle avec la RDC, suivie de celles avec la Tanzanie. Ses frontières avec le Rwanda restant fermées, non pas suite au Covid-19 mais à un conflit opposant les deux sœurs nations de la région des Grands-Lacs d’Afrique, depuis 2015.

__________________

Photo : un chanteur du groupe Peace and Love lors d´un concert

Previous Burundi-Médias : Edmond Toyi s'est éteint
Next Muyinga : le président Neva est ferme sur la décision de limiter la circulation des vélos, motos et tricycles à Bujumbura