Meheba (Zambie) : recensement général des réfugiés

Meheba (Zambie) : recensement général des réfugiés

Depuis une semaine, le camp de Meheba en Zambie est en phase de recensement général. Toutes les données des réfugiés sont actualisées. Les réfugiés plaident pour un enregistrement de ceux qui sont même en prison. (SOS Médias Burundi)

D’après le Haut commissariat aux réfugiés, le but du recensement général est de déterminer la population relevant de la compétence de cette agence Onusienne résidant dans le camp de réfugiés de Meheba.

Il s’agit aussi de « mettre à jour leur dossier constitué des adresses, du statut juridique, de l’état civil, du niveau d’études, de la profession, de la composition de famille », en reprenant l’enrôlement par empreintes digitales.

Ainsi, les réfugiés se réjouissent que leurs demandes d’ajouts d’autres membres sur leur fiche ont été prises en compte. C’est notamment les réactivations des status, les fusions des cas séparés y compris par l’enregistrement des bébés ou encore les registres de décès. Ceux qui n’avaient encore eu de preuve d’enregistrement en reçoivent, les certificats de demandeurs d’asile et de réfugiés sont aussi délivrés ainsi que des certificats de naissance.

Les agents du HCR ont indiqué aux concernés que ces documents leur serviront de carte d’identification en cas de besoin. Ils tranquillisent ceux qui n’en ont pas encore eu, que le processus va être accéléré pour être servis.

Cependant, un des leaders communautaires a indiqué que des réfugiés en détention pour différents crimes ou infractions risquent de ne pas être recensés.

Lui comme les autres réfugiés plaident pour ces gens et demandent au HCR d’envoyer des agents dans les cachots et prisons pour les recenser aussi. Ou bien, suggèrent-ils, que les agents du HCR acceptent des dérogations spéciales des familles qui ont des membres en conflit avec la loi pour « accomplir cette tâche à leur place ».

Ils demandent aussi que ce recensement soit suivi d’augmentation de la ration et d’assistance en monnaie car regrettent-ils, les prix de tous les produits ont soit doublé ou triplé pour des raisons non encore connues.

Le camp de Meheba, situé non loin de la capitale Lusaka, héberge plus de 27 mille réfugiés dont plus de 2 mille Burundais.

__________

Photo : le camp des réfugiés de Meheba

Previous Bugarama-affaire d'un représentant local du CNDD-FDD : des opposants saluent le courage de l'administrateur communal
Next Nyarugusu (Tanzanie) : plus de 20 personnes arrêtées lors d’une fouille policière