Burundi : le président Neva a primé des coopératives proches du CNDD-FDD

Burundi : le président Neva a primé des coopératives proches du CNDD-FDD

Ce dimanche, le monde entier célébrait la journée internationale du travail. Au Burundi, le président de la République a choisi de la fêter en province de Muyinga (nord-est) ce lundi.Il en a profité pour distribuer de l’argent à des coopératives proches du parti au pouvoir et des individus « en guise de motivation » comme son prédécesseur. (SOS Médias Burundi)

En tout, il a distribué 18 millions de francs burundais (près de 10 mille dollars) dont 8 millions aux coopératives Sangwe dont les membres sont issus du parti CNDD-FDD.

Parmi les coopératives qui se sont distinguées selon le chef de l’Etat, la fédération des coopératives de Kayanza (nord) qui est constituée de 524 membres et qui travaillent dans le domaine de l’environnement, l’agriculture, l’élevage et la solidarité. Elle a reçu une enveloppe de 2 millions comme les coopératives Sangwe de Mukike en province de Bujumbura (ouest), de Bugenyuzi en province de Karusi (centre-est) et de la colline de Muyange en province de Ruyigi (est).

Le président burundais a indiqué que l’argent constitue « une prime d’encouragement pour des coopératives qui se sont différenciées dans le secteur agropastoral ce qui contribue beaucoup au développement du pays ».

En plus des coopératives citées, il a également accordé un don à de personnes à titre individuel et à l’équipe des footballeuses burundaises pour » avoir obtenu son ticket de participation à la coupe de la CAF (confédération africaine de football) ».

« L’ingénieur chinois Yang a apporté une grande contribution dans le développement de la culture du riz dans la commune de Gihanga (ouest). Il m’a été envoyé par mon ami intime et président chinois Xi Jinping pour qu’il vienne encadrer les Burundais dans la culture du riz. Il aurait démontré qu’on peut obtenir 10 tonnes de riz sur un terrain d’un hectare », a avoué le président Neva avant de primer un groupe de généraux et des commerçants représentés par le général Agricole Ntirampeba pour « avoir contribué à la reconstruction du marché de Kamenge (nord de la ville commerciale Bujumbura) » après l’incendie qui l’a ravagé, début octobre 2020.

M. Ndayishimiye s’en est pris aux responsables de certaines sociétés para- étatiques et des hôpitaux publics. Il les accuse de « détournement des fonds publics » et regrette que « l’État burundais qui est le principal actionnaire ne reçoit jamais de dividendes ».

S’exprimant sur les conditions de vie de la population marquée par la pénurie de tous les produits de base et la flambée des prix, il a demandé aux Burundais de travailler beaucoup pour « augmenter la production afin d’exporter plus pour avoir des devises nous permettant d’acheter le carburant, les médicaments et d’autres produits de première nécessité ».

_______________

Photo : la famille présidentielle lors des cérémonies de la Journée Internationale du Travail et des Travailleurs 2022, au Stade Umuco de Muyinga /Crédit-photo : Ntare House

Previous Giharo : les habitants dénoncent des contributions forcées
Next Burundi : le prix du ticket de transport revu à la hausse