Ituri (RDC) : plus de 20 civils tués, plusieurs autres blessés dans deux attaques armées

Ituri (RDC) : plus de 20 civils tués, plusieurs autres blessés dans deux attaques armées

Des hommes armés assimilés aux ADF (Forces Démocratiques Alliées) ont mené deux attaques mardi et vendredi sur le territoire d’Irumu et dans la localité de Ntume. C’est en province de l’Ituri à l’est de la RDC. Le bilan avancé pour la seule attaque à Irumu est de vingt civils tués, plusieurs blessé et d’autres portés disparus. Pour l’attaque de Ntume, le nombre de victimes est difficile à déterminer selon la société civile qui indique que la localité est jusqu’à présent inaccessible. (SOS Médias Burundi)

La récente attaque a précisément visé la localité de Ntume du village de Bwanasura- Otomabere pendant la nuit de vendredi dernier. La société civile locale indique que jusqu’à ce dimanche, il était impossible d’aller compter les victimes tuées lors de l’attaque.

« Nous savons que l’attaque a été très meurtrière, mais la localité est toujours sous contrôle des assaillants, on ne peut pas y aller. En plus des personnes assassinées, plusieurs motos et des maisons ont été brûlées », regrettent les responsables locaux de la société civile.

Et pendant la nuit de mardi à mercredi, une attaque a visé le territoire d’Irumu faisant au moins vingt morts, tous des civils selon Christophe Munyanderu, coordonnateur de la CRDH (Convention pour le respect des droits humains) antenne d’Irumu.

« Les rebelles soupçonnés d’être des ADF ont attaqué la localité de Monge, située à environ 12 kilomètres à l’ouest du village de Ndimo. Le bilan provisoire est de 20 civils tués, 21 motos et des maisons incendiées. Cinq des victimes ont été calcinées dans leur maison. Nous déplorons également plusieurs personnes portées disparues », a-t-il reporté en colère.

Deux des corps comptés à Monge ont été ramenés dans la cité d’Oïcha, au Nord-Kivu jeudi au moment où 18 autres corps ont été enterrés sur le lieu du drame, disent des habitants.

M. Munyendaru demande à l’armée congolaise de redoubler d’efforts pour mener des opérations de grande envergure afin de neutraliser les groupes armés dont les ADF très actifs dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, se trouvant dans un état de siège depuis mai 2021.

___________________

Photo : le rond-point Pic Nic au chef-lieu de l’Ituri à Bunia

Previous Bubanza : montée en flèche des prix des produits de première nécessité
Next Rumonge : deux enseignants soupçonnés de viol ont déserté le service