Cibitoke : quatre corps retrouvés dans la réserve naturelle de la Kibira

Cibitoke : quatre corps retrouvés dans la réserve naturelle de la Kibira

Ce dimanche très tôt le matin, des militaires en patrouille ont découvert quatre corps en décomposition dans la réserve naturelle de la Kibira sur la sous-colline de Ngara, colline de Gafumbegeti, en zone de Butahana, dans la commune de Mabayi (province de Cibitoke, Nord-ouest). Les trois dépouilles étaient vêtues de tenue militaire congolaise. Des habitants proches de la Kibira affirment avoir passé la nuit blanche. Ils demandent que leur sécurité soit renforcée. (SOS Médias Burundi)

Selon une source militaire, il ne fait pas guère de doute que ces cadavres soient des rebelles du groupe armé FLN (Front national de libération) qui combat le gouvernement du Rwanda, tués au cours de combats qui les ont opposés aux militaires burundais, ces quatre derniers jours.

« On avait des informations comme quoi, ces rebelles basés sur les collines de Mukoma, Gafumbegeti et Rutorero dans la réserve naturelle de la Kibira préparaient à mener des incursions sur le sol rwandais. Nous avons lancé simultanément plusieurs attaques offensives pour les déloger », précise-t-elle.

La même source fait également savoir que plusieurs autres combattants des FLN ont été tués, comme en témoignent des traces de sang visibles. Elle déplore un soldat tué et un autre blessé du côté de l’armée burundaise.

Des habitants de ces collines ont fui vers le centre de Mabayi. Une autre source militaire indique que le groupe d’hommes armés qui fait des navettes entre le Burundi et la RD Congo exploitent de l’or sur plusieurs sites dans la Kibira.

« L’objectif de ces attaques était aussi de les empêcher de continuer à extraire l’or et nous avons atteint notre but », indique le militaire avec fierté.

De part et d’autre de la frontière entre le Burundi et le Rwanda sur la rivière Ruhwa, des militaires de ces deux pays se sont déployés pour le moment en masse, ce qui fait peur à la population. Un haut gradé en charge des opérations militaires dans la Kibira contacté sur place tranquillise la population et indique que le travail qui est en train d’être mené vise à mettre hors d’état de nuire ce groupe rebelle.

Abondant dans le même sens, l’administrateur de la commune de Mabayi envisage des réunions de sensibilisation et de pacification sur ces collines tout en mettant en garde certains administratifs à la base qui collaborent avec ces éléments armés parlant Kinyarwanda basés pendant plusieurs années dans la Kibira.

Signalons que ces quatre corps ont été enterrés par des militaires burundais dans cette forêt.

_____________________

Photo : l’endroit où les quatre corps ont été découverts

Previous Kayanza : un policier en détention tue un détenu
Next Photo de la semaine : le non développement du pays, la faute aux opposants (président Neva)