Kirundo : un corps d’un homme a été déterré par des chiens

Kirundo : un corps d’un homme a été déterré par des chiens

Un corps d’un homme a été découvert par des chiens qui l’ont déterré sur la sous colline de Kibishuri, colline de Nyamabuye, dans la zone de Kigoma de la commune de Bugabira (province Kirundo, nord du Burundi). Les habitants de cette localité qui ont vu les parties du corps de cette personne ce lundi confirment qu’elle a été tuée et enterrée à la va vite. Trois suspects ont déjà été arrêtés. Ils sont interrogés sur l’affaire au parquet de Kirundo. (SOS Médias Burundi)

La victime avait été conduite dans la commune de Bugabira par un motard. Elle venait de la Tanzanie, selon des sources locales.

« Le motard, en même temps membre de la ligue des jeunes du parti CNDD-FDD-Imbonerakure, aurait pris un deuxième client, un Imbonerakure. Les deux suspects auraient exécuté la victime », a expliqué un habitant sur place.

« Les trois personnes ont été vues en train de partager de la bière à Ruhehe au centre de Bugabira vers 17h. La victime ne savait pas ce qui l’attendait. Vers 21h alors que l’homme avait beaucoup bu, il aurait été embarqué sur la moto jusqu’à la colline de Nyamabuye où il aurait été tué. Les criminels ont cherché un endroit où ils pouvaient l’enterrer et l’ont fait dans une propriété d’un particulier sur la sous colline de Kibishuri », indiquent nos sources.

Elles précisent que le propriétaire les a vus et a voulu crier au secours. Les bourreaux lui ont donné 40 mille francs burundais pour qu’il se taise. C’était le soir du jeudi 14 juillet 2022.

Dans la journée de lundi, des enfants ont vu des chiens déterrer quelques parties du corps de la victime. Ils ont alerté la population de l’entourage. L’ administrateur de la commune de Bugabira, Éric Twizerimana ainsi que la police communale ont entamé une enquête. Ils ont débuté par interroger le propriétaire de la parcelle où la victime a été enterrée. Ce dernier a fini par leur dire ce qu’il avait vu et a dévoilé les noms des personnes impliquées.

L’ une a été appréhendée au chef-lieu de la province de Kirundo. L’ autre qui avait fui a été arrêtée en province de Cankuzo (Est du pays) ce lundi.

La police signale que les trois suspects sont détenus au cachot du parquet de Kirundo.

Un vieux du nom de Kiromba a signalé à l’administrateur qu’il attendait son fils venant de la Tanzanie. Il n’est pas arrivé à la maison. Il l’avait eu au téléphone en cours de route vers Kirundo. Il serait le père de la victime.

___________________

Photo : la province de Kirundo

Previous Burundi : l'ONU débloque un million de dollars pour la vaccination contre une infection bovine
Next Kayanza : une peine de prison à perpétuité contre un policier accusé d'assassinat