Kayanza : une peine de prison à perpétuité contre un policier accusé d’assassinat

Kayanza : une peine de prison à perpétuité contre un policier accusé d’assassinat

Le tribunal de grande instance de la province de Kayanza (nord du Burundi) a rendu son verdict dans un procès de flagrance ce mercredi. Léonidas Ntakimazi, accusé d’avoir tué par préméditation un sexagénaire, Roger Havyarimana samedi soir a écopé d’une peine de prison à perpétuité. (SOS Médias Burundi)

Deux autres policiers ont été condamnés par le tribunal. Il s’agit du caporal-chef Égide Nibaruta. Il a été condamné par le tribunal d’une peine de trois mois et à verser une amende de cinq mille francs burundais pour abus de pouvoir et de manquement à la solidarité publique. Il n’est pas intervenu au moment où le meurtrier piétinait sa victime samedi soir dernier.

L’ adjudant-major Jean Baptiste Banyiyezako a écopé d’une peine de trois ans de prison ferme. Il devra aussi verser une amende de 300 mille francs. Il a reçu et incarcéré la victime dans un cachot sans l’enregistrer dans un registre de détenus.

Roger Havyarimana a été tué dans la nuit de samedi au cachot de la commune de Gatara en province de Kayanza.

Dans ce procès de flagrance , le tribunal de grande instance de Kayanza a jugé fondées les accusations du ministère public et a maintenu les sanctions proposées par le procureur qui avait requis les mêmes peines.

Les trois policiers ont été recommandés de payer un dédommagement complémentaire de 21 millions de francs burundais à la famille de la victime. À défaut desquels ils seront emprisonnés pendant 35 ans.

________________

Photo : une pancarte indiquant le tribunal de grande instance de la province de Kayanza

Previous Kirundo : un corps d'un homme a été déterré par des chiens
Next Bujumbura : les cas de Covid-19 explosent