Cibitoke : lynchage des Imbonerakure pris en flagrant délit de vol

Cibitoke : lynchage des Imbonerakure pris en flagrant délit de vol

Trois membres de la ligue des jeunes du parti présidentiel ont été lynchés par la population. Ils ont été attrapés dans une période d’une semaine en flagrant délit de vols dans les champs de tomates et de bananes. Ces faits ont eu lieu sur les collines de Kagazi et de Rusiga, en zone de Cibitoke, dans la commune de Rugombo, province de Cibitoke (Nord-ouest) . Les propriétaires des champs demandent à la police de multiplier des rondes nocturnes sinon ils affirment avoir pris la décision de se rendre justice. L’ administration provinciale confirme l’information et conseille aux habitants de ne pas recourir à la justice populaire. (SOS Médias Burundi)

Jacques Sindimwo et Fabrice Ndayisenga de la transversale 5, colline de Kagazi et Manirampa alias Ninja de la transversale 11, colline de Rusiga dans la commune de Rugombo ont été lynchés par une population en colère. Ils ont été pris flagrant délit de vols dans les champs de tomates et de bananes.

« Ces Imbonerakure froidement assassinés se servaient de tenues policière et militaire pour commettre leurs infractions pendant la nuit », a indiqué un administratif à la base. Il dit que ces voleurs s’habillaient ainsi pour tromper la vigilance des habitants.

Un propriétaire des champs se justifie d’avoir fait recours à la justice populaire.

 » Nous avons à maintes reprises assisté impuissamment à des vols répétitifs dans nos champs. Voilà pourquoi nous avons pris la décision de garder nos champs et de tuer les voleurs », explique-t-il.

Des habitants affirment n’avoir plus confiance aux institutions policière et judiciaire. Ils accusent la justice de libérer chaque fois les imbonerakure accusés quelques fois de vols. Ils avouent préférer se faire justice.

Ils demandent à celle-ci de mettre fin à l’impunité et à appliquer la loi à défaut d’ouvrir la voie à la justice populaire.

Le gouverneur de la province de Cibitoke confirme cette information sur le lynchage des voleurs. Il demande à la population de ne pas se faire justice mais de faire confiance en la justice.

Signalons qu’en moins d’un mois seulement, six personnes accusées de vols ont été tuées. Cinq parmi elles sont des jeunes affiliés au parti présidentiel.

__________________

Photo : la province de Cibitoke

Previous Bujumbura : la pénurie de carburant refait surface
Next Goma : des manifestations anti-Monusco tournent au pillage et à la violence