Bweru : une réunion des organes dirigeants du parti CNL interrompue par la police

Bweru : une réunion des organes dirigeants du parti CNL interrompue par la police

Une vingtaine de membres issus des organes dirigeants du parti CNL ont été dispersés par la police. Ils avaient l’intention de se réunir à la permenance de cette formation politique située au chef-lieu de la zone de Mubavu, dans la commune de Bweru de la province de Ruyigi (est du Burundi). Objectif de la rencontre : étudier des stratégies de mobilisation des fonds alloués au forum national des jeunes du parti CNL. L’ administration indique qu’ils n’avaient qu’à demander la permission. Le parti CNL avance que la loi burundaise ne requiert pas d’autorisation pour une petite réunion à l’interne d’un parti politique. (SOS Médias Burundi)

Ces opposants ont été dispersés par plusieurs éléments de la police. Ils ont été forcés de quitter la permanence. Une mesure mal accueillie par les responsables locaux de la principale formation politique d’opposition au Burundi.

Pierre Ndikumana, responsable communal de ce parti à Bweru estime que l’espace politique reste miné pour les partis politiques d’opposition.

« L’organisation d’une séance de travail à l’intérieur de la permanence n’exige pas une autorisation des responsables administratifs, selon le code régissant les partis politiques au Burundi », a déploré M. Ndikumana.

Il exige des autorités concernées le respect des texes et lois en vigueur au Burundi.

L’ administrateur de la commune de Bweru Diane Nibitanga indique que les organes dirigeants du parti CNL n’ont pas formulé une demande de la tenue de cette réunion.

« Aucun responsable administratif , même le chef de colline n’a été informé », a tranché Mme Nibitanga .

Previous Burundi : un journaliste réclame son salaire, il est envoyé en prison
Next Burundi : l'armée en mission secrète de dissimulation en RDC (rapport)