Affaire-Bruce Melodie : l’artiste rwandais passe sa deuxième nuit en détention

Affaire-Bruce Melodie : l’artiste rwandais passe sa deuxième nuit en détention

Bruce Melodie passe sa deuxième nuit en détention au cachot du commissariat général de la police judiciaire dans la ville commerciale Bujumbura. Ce, malgré le versement de la somme lui exigée par un homme d’affaires burundais qui a porté plainte contre lui. Toussaint Bankuwiha a exigé le payement des frais de dédommagement en plus de l’avance sur frais. (SOS Médias Burundi)

Ce jeudi, tout le monde s’attendait à ce que le très aimé artiste soit libéré. Lui et son équipe de management avaient payé dans l’après-midi un montant de 30 millions de francs burundais à Toussaint Bankuwiha, l’homme d’affaires burundais qui l’avait avancé en 2018 quant Bruce Melodie devrait se produire au Burundi.

« Après avoir versé le montant au bureau du commissaire général chargé de la recherche criminelle, Toussaint a exigé le versement d’un autre montant de 30 millions. Il dit qu’il a dépensé beaucoup de moyens pour les frais d’hôtels et plusieurs autres contacts qu’il a fait », disent des sources policières.

En début d’après-midi était attendue la libération de l’artiste rwandais, conditionnée par le versement de cette somme.

Des représentants du gouvernement burundais et de l’ambassade du Rwanda à Bujumbura étaient présents au quartier général de la police judiciaire ainsi que l’équipe de management de Bruce Melodie.

LIRE AUSSI :

À leur grande surprise, la police leur a informé que la plainte de M. Bankuwiha est fondée et a refusé de libérer le très populaire artiste à la dernière minute. C’était aux environs de 17h quand la mauvaise nouvelle est tombée.

Bruce Melodie a pu sortir de sa cellule brièvement et parlé à quelques individus. Même si le porte-parole du ministère en charge de la sécurité a annoncé que l’artiste ne pourra organiser aucune activité au Burundi, Bruce Melodie a dit « être prêt à régaler ses fans s’il venait à être libéré même demain matin ».

Selon des sources dignes de foi, le bureau du premier ministre rwandais s’est déjà saisie de l’affaire.

_________________

Photo : Bruce Mélodie, l’artiste rwandais toujours en détention

Previous Mahama (Rwanda) : les réfugiés burundais refusent la création d'une commission "Go and See"
Next Buhiga : un jeune garçon tué