Butihinda : une pneumonie compliquée tue un à un 50 orpailleurs

Butihinda : une pneumonie compliquée tue un à un 50 orpailleurs

Plusieurs orpailleurs sont morts en commune de Butihinda (province de Muyinga au nord-est du Burundi) suite à une maladie aux traits semblables à ceux d’une pneumonie. Des sources médicales affirment qu’il est jusqu’ici difficile de soigner un patient atteint par la maladie. Une cinquantaine d’orpailleurs sont déjà morts. (SOS Médias Burundi)

Les victimes ont été recensées depuis 2017, selon des sources locales qui évoquent un point qu’elles ont en commun: avoir tous travaillé dans des gisements d’or sur la colline de Kamaramagambo en commune de Butihinda.

« Tous sont atteints par une maladie qui les fait tousser à tout moment. Ça vient ensuite une forme de pneumonie chronique jusqu’à ce que mort s’en suive. Ce sont les mêmes symptômes chez tous les patients », rapportent des habitants.

Des sources médicales affirment que les personnes atteintes par la maladie sont mortes.

« La maladie est difficile à traiter. Même ceux qui sont partis en Inde où la science médicale est avancée n’ont pas pu recouvrir la santé », disent-elles.

Récemment, un commerçant connu sous le nom de Hamad est décédé de la même maladie à Muyinga. Son frère est également alité, selon des témoins.

Des causes…

Des familles ayant perdu les leurs dénoncent des dynamites explosives utilisées dans des gisements d’or.

« Des Tanzaniens emmènent des dynamites pour exploser la terre. Après explosion, il y a de la fumée nocive qui se dégage avant d’entrer dans les trous pendant au moins trois jours, mais les Burundais n’attendent même pas une heure. Les Tanzaniens, eux se mettent à l’écart parce qu’ils savent les conséquences et laissent les Burundais se suicider », dénoncent des habitants.

La population de Muyinga demande l’intervention particulière du ministère en charge de la santé pour protéger des habitants de la localité de Kamaramagambo.

______________

Photo d’illustration : un orpailleur à l’entrée d’une mine d’or

Previous Rutana-Giharo : les candidatures aux conseils des notables collinaires refusées aux militants des partis d'opposition
Next Burundi : un nouveau gouvernement monolithique