Burundi : un nouveau gouvernement monolithique

Burundi : un nouveau gouvernement monolithique

Malgré la nomination du nouveau premier ministre, le gouvernement est resté presque identique. Dans une déclaration lue à radio- télévision nationale du Burundi (RTNB) ce jeudi soir par Alain Diomède Nzeyimana, porte-parole du président Neva sur la nomination de nouveaux membres du gouvernement, seuls cinq nouveaux ministres ont fait leur entrée, les autres ont gardé leur poste. Le parti CNL qui avait espéré un gouvernement inclusif n’a pas été associé. (SOS Médias Burundi)

Pour les nouveaux ministres, le recteur de l’Université du Burundi Sanctus Niragira a remplacé Déo Guide Rurema au ministère de l’Agricultrice, de l’Elevage et de l’Environnement. Audace Niyonzima a remplacé Domitien Ndihokubwayo au ministère des Finances. Déo Rusengwamihigo, président du Parti PRP (qui vient de passer plus de 15 ans sans participer aux élections) a remplacé Thadée Ndikumana au ministère de la fonction publique et le jeune technocrate capitaine Dieudonné Dukundane qui fut président du corridor central vient d’être nommé à la tête du ministère des infrastructures publiques , Martin Niteretse devient le nouveau super ministre de l’intérieur, la sécurité publique et du développement communautaire. Ce dernier était jusque là secrétaire permanent du domaine intérieur.

Sur les 15 ministres, il n’y a aucun membre d’un parti d’opposition.Tous sont membres ou proches du CNDD-FDD , le parti présidentiel.

Pour le principal parti de l’opposition CNL, rien n’a changé au sein de ce gouvernement car le président a gardé presque la même équipe.

« De nature, une équipe qui échoue doit être destituée, ce qui vient de se faire est une chose normale dans une dictature comme la nôtre dirigée par le CNDD-FDD où les vrais partis sont exclus de la gestion de la chose publique, c’est une aberration » a dit Agathon Rwasa, son prédisent.

La nouvelle équipe a été annoncée après la remise et reprise entre Alain Guillaume Bunyoni, déposé ce mercredi et son successeur Gervais Ndirakobuca en fin d’après-midi ce jeudi, au poste de premier ministre.

Les nouveaux membres du gouvernement ont prêté serment ce vendredi après-midi. Une cérémonie boycottée par les membres du parlement issus du CNL, qui avaient pourtant approuvé le nouveau premier ministre.

_________________

Photo : les membres du gouvernement (Gervais Ndirakobuca)

Previous Butihinda : une pneumonie compliquée tue un à un 50 orpailleurs
Next OPINION : le Burundi intensifie sa guerre privée au Congo