Cibitoke : plus de 300 pagnes saisis chez une militante du CNDD-FDD à Buganda

Cibitoke : plus de 300 pagnes saisis chez une militante du CNDD-FDD à Buganda

Plus de 300 pagnes en provenance de la République Démocratique du Congo ont été saisis par la police chez une militante influente du parti présidentiel. La saisie a été effectuée sur la transversale III de la colline de Nyamitanga, dans la zone de Ndava en commune de Buganda (province de Cibitoke, nord-ouest du Burundi). C’était le 25 octobre dernier. Les habitants demandent que justice soit faite. La justice à Cibitoke dit être au courant de cette information et annonce qu’une enquête a été ouverte. (SOS Médias Burundi)

Au total 322 pagnes ont été saisis mardi 25 octobre chez Adeline Ingabile, membre du conseil communal de Buganda issu du parti présidentiel et candidate réserviste sur la liste des députés élus dans la circonscription de Cibitoke.

Cette épouse d’un ancien conseiller de l’ambassade du Burundi à Bruxelles et l’un des responsables locaux du CNDD-FDD. Elle est connue comme une femme très influente au sein du parti présidentiel.

« Ce n’est pas un premier coup. Elle a été pointée du doigt à maintes reprises dans le commerce illicite surtout de pagnes », a expliqué une source policière rencontrée au chef-lieu de province.

Selon toute vraisemblance, cette femme avait déjà été brièvement interpellée sans être inquiétée en 2021 alors qu’elle tentait de faire entrer dans le pays à travers la frontière burundo-congolaise en passant par la rivière Rusizi, des marchandises dont des pagnes sans payer les taxes à l’Office burundais des recettes, OBR.

Un commerçant affirme que la suspecte a longtemps bénéficié de la complicité et de la protection de certains dignitaires du parti au pouvoir. Il estime que l’accusée ne sera jamais inquiétée.

« Plus grave encore, même ces pagnes lui seront rapidement remis alors qu’ils ont été saisis par l’OBR », se désole-t-il.

Cette information est confirmée par la police de Cibitoke qui indique que les pagnes saisis ont été confiés à la justice.

Contacté à ce propos, le procureur de la République à Cibitoke a fait savoir qu’une enquête a été ouverte et qu’elle est en cours. Il recommande la patience en attendant l’issue des investigations en cours.

Il s’est refusé de tout commentaire quand il a été questionné sur la non arrestation de la suspecte prise en flagrant délit de fraude.

__________________

Photo d´illustration : le chef-lieu de la commune de Buganda

Previous Bukavu : les manifestants anti-Rwanda se sont étendues
Next Mugamba : les pluies torrentielles ont fait plusieurs dégâts