Beni : des morts et des maisons incendiées après une attaque des ADF

Beni : des morts et des maisons incendiées après une attaque des ADF

Des présumés rebelles de Forces Démocratiques Alliées ADF ont de nouveau attaqué l’agglomération de Kabasha, située sur la route Beni-Butembo en territoire de Beni à l’est de la RDC la nuit de mardi à mercredi. Certaines sources locales, indiquent que les assaillants se sont attaqués aux civils sans aucune défense. (SOS Médias Burundi)

Sur place, deux civils ont été tués et la fouille a été lancée afin de donner un bilan définitif de ces atrocités commises par les ADF pendant l’attaque, ont rapporté des autorités administratives.

Outre cela, d’autres civils ont été enlevés. Parmi eux, des professionnels de santé et des gardes- malades qui n’ont pas donné de signe de vie depuis l’attaque.

Outre ce bilan humain, plusieurs autres dégâts matériels ont été enregistrés. Des boutiques, des pharmacies et un centre hospitalier ont été pillés et incendiés. Des véhicules et le poste du sous commissariat de la police nationale congolaise (PNC) de Kabasha ont été brûlés.

La société civile de la place dénonce la négligence des alertes faites par la population. Selon elle, quelques jours avant cette incursion, des rebelles ougandais étaient visibles dans plusieurs coins du territoire de Beni, en province du Nord-Kivu.

« Ils font des victimes lors de leur passage de village à autre , cela malgré la restauration de l’Etat de siège (en vigueur depuis mai 2021) et l’opération conjointe entre les armées congolaise et ougandaise en cours dans le territoire de Beni et une partie de la province de l’Ituri », déplorent des activistes locaux.

Un déplacements de la population a été constaté, certains habitants prennent la direction de la ville commerciale de Butembo et d’autres trouvent refuge à Beni -ville.

____________________

Photo d’illustration :un camion de transport de vivres brûlé à Kabasha par des présumés rebelles ADF

Previous Minembwe : un militaire et un pasteur tués en deux jours
Next Burundi : une entreprise du secrétaire général du parti CNDD-FDD accusée de concurrence déloyale