Muyinga : L’administration interdit l’ouverture de la permanence du parti CNL


Burundi CNL Rwasa

Le parti Congrès National pour la Liberté tente d’ouvrir une permanence depuis un mois dans la province de Muyinga (Nord-Est du pays), les autorités administratives s’y opposent farouchement. (SOS Médias Burundi)

Des responsables du CNL à Muyinga confirment qu’ils se heurtent au refus des autorités locales. Elles seraient allées jusqu’à menacer des citoyens qui veulent louer leur maison au parti pour abriter la permanence.

« Nous avions même eu une maison à louer en plein centre-ville de Muyinga pour ouvrir une permanence de notre parti mais l’administration s’y oppose. Selon elle, le CNL ne peut pas avoir sa permanence en plein centre-ville de Muyinga. Le propriétaire de la maison qui devrait abriter la permanence a même été menacé », indique un responsable du CNL à Muyinga.

On nous a indiqué que l’endroit n’est pas convenable pour abriter une permanence. Nous allons chercher un autre endroit pour voir s’ils vont nous donner la permission

Pamphile Malayika député du CNL

L’administration est catégorique : « Ils doivent se conformer à la loi burundaise si non ils n’ouvriront jamais leur permanence à Muyinga », martèle l’administrateur de la commune.