Himbaza Drummers, ces ambassadeurs de la culture burundaise…

Himbaza Drummers, ces ambassadeurs de la culture burundaise…

Alors que le pays est en crise socio-politique depuis 2015 et qui  fait plusieurs milliers de réfugiés burundais, un groupe de jeunes tambourinaires a fait sensation au Kenya lors de « l’east african got talent » show.

Le son et l’écho d’umurisho (le rythme du tambour) joués à des milliers de kilomètres de Bujumbura n’ont pas tardé de retentir au Burundi, toujours en crise.

Le 24 août, Freddy Mbonimpa, le maire de la ville de Bujumbura a appelé les citadins à venir massivement manifester (leur colère)  dans les rues contre «l’usurpation du tambour burundais par le Rwanda », après un communiqué sulfureux lu par le ministère en charge de la culture.

Heureusement que ceux qui ont joué au tambour avaient tenu à décliner leur identité avant de s’exhiber devant le public qui a apprécié leur prestation. «Nous sommes de burundais vivant au Rwanda depuis 2015… », avait humblement précisé le représentant de ce groupe.

Pourquoi tant d’acharnement contre ces réfugiés (au Rwanda) alors qu’il y a d’autres burundais qui jouent au tambour en Chine, en Belgique, au Canada…

S’il y a des choses qui dépassent  toute spéculation politique c’est la culture et le sport. N’est-ce pas que les artistes burundais se produisent souvent au Rwanda ? Et vice versa. En 2016 un directeur de la radio nationale  avait souhaité que la musique rwandaise ne soit plus jouée sur le territoire burundais, peine perdue ! Le protectionnisme n’affecte en aucun cas la culture. Même le Président du Burundi dansait Makirikiri (cette danse du Botswana) lors des croisades annuelles organisées par sa famille. Les Tswana vont-t-ils porter plainte pour autant, comme quoi le Burundi a usurpé leur danse ?

A mon avis, les jeunes tambourinaires ont été des ambassadeurs «atypiques » de la culture burundaise (même s’ils n’avaient pas représenté le pays, comme le stipule les règles de la compétition), à la limite ils ont impressionné le monde et  ont redoré l’image ternie du pays.

Previous Tanzanie : le Burundi annonce que les droits de ses ressortissants en Tanzanie ne seront pas bafoués.
Next Rugombo (Cibitoke) : Manque criant d'eau potable