Burundi : une nouvelle coalition de l’opposition en exil, le “CFOR- Arusha” voit le jour


La coalition des forces de l’opposition burundaise pour le rétablissement de l’Accord d’Arusha, “CFOR-Arusha” a été créée lundi 9 septembre par des leaders des partis politiques, acteurs et personnalités politiques burundaises en exil après leur défection au CNARED. (SOS Médias Burundi)

Dans une déclaration signée par Chauvineau Mugwengezo, président de cette nouvelle coalition, les leaders politiques burundais de l’opposition déclarent  avoir décidé de créer un nouveau  cadre politique plus approprié. Il a pour  principale mission de mettre en place de nouvelles stratégies,  de mobiliser le peuple Burundais dans toute sa diversité pour constituer un front de résistance citoyenne pour le rétablissement de l’Accord d’Arusha.

« Cette nouvelle plate-forme  est mise en place après  avoir évalué les obstacles rencontrés, les résultats atteints, les échecs et les erreurs commises par les organisations tant politiques que de la société civile dans le combat contre le régime du président Nkurunziza accusé d’avoir violé l’Accord d’Arusha et la Constitution de 2005 qui en est issue, » a indiqué Chauvineau Mugwengezo.

La nouvelle coalition est composée d’anciens membres du Cnared (Conseil National pour le Respect de l’Accord d’Arusha pour la paix et la Réconciliation au Burundi, de la Constitution de 2005 et l’État de Droit). Tous ont claqué la porte de cette coalition après l’échec du dialogue inter-burundais sous la facilitation de l’ancien président Benjamin Mkapa en 2018.

Le conseiller principal à la présidence chargée de la presse et de la communication, Willy Nyamitwe s’est moqué de cette nouvelle coalition de l’opposition en exil.

« C’est à la fois amusant et rigolo. Qu’est-ce qu’ils ont de l’imagination ces gars! À force de caracoler et de gambader dans la défaite l’on ne peut qu’en être imbibé jusqu’à la moelle, » a-t-il écrit dans un tweet.