Cibitoke : le ministère de l’Intérieur appelle les comités mixtes de sécurité à la vigilance

Cibitoke : le ministère de l’Intérieur appelle les comités mixtes de sécurité à la vigilance

Pascal Barandagiye a recommandé, dans une réunion de sécurité tenue ce lundi et mardi, aux habitants frontaliers avec la République Démocratique du Congo et le Rwanda de doubler de vigilance. Les chefs des collines frontalières avec la réserve naturelle de la Kibira demandent à l’armée de ravitailler en vivres ses troupes au lieu de confier la tâche à la population. (SOS Médias Burundi)

Le ministre de l’intérieur a demandé aux participants particulièrement ceux regroupés dans les comités mixtes de sécurité de redoubler de vigilance et donner des informations à temps chaque fois qu’il y a présence des personnes suspectes et inconnues sur leurs collines.

Le ministre a pointé du doigt les représentants de la population et des autorités qu’il juge inéfficaces. Il a déploré que des groupes armés ont traversé la rivière Rusizi en provenance de la RDC et ont pu entrer dans la forêt de la Kibira en passant par les communes de Musigati (province de Bubanza à l’ouest du Burundi) et Mabayi (province de Cibitoke au nord-ouest du Burundi).

Pascal Barandagiye a affirmé qu’il y a des complices dans les communes citées qui ont guidé et éclairé les groupes armés.
«Je mets en garde les autorités qui collaborent avec des malfaiteurs», a-t-il averti.

Les chefs de collines frontalières avec le Rwanda ont demandé au ministre de l’intérieur que les militaires soient ravitaillés par l’armée au lieu d’être approvisionnés en vivres par les habitants locaux.
M. Barandagiye a répondu que ce problème n’engage pas son ministère.

Previous Le ministère de l'énergie et des mines suspend les activités des comptoirs d'Or
Next Enterrement à Mpanda de 6 militaires tués durant l'attaque de Mabayi