Le CNDD-FDD se dit satisfait de la baisse des cas d’intolérance politique à la veille des élections de mai 2020


Burundi, CNDD-FDD, Evariste, Ndayishimiye, SOS, Médias

Le secrétaire général du parti CNDD-FDD a déposé ce mardi les dossiers des candidatures comptant pour les élections présidentielles et législatives au siège de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). S’exprimant devant la presse après le dépôt des dossiers, Evariste Ndayishimiye qui est en même temps candidat à l’élection présidentielle pour le parti au pouvoir a apprécié le climat politique qui règne actuellement. (SOS Médias Burundi)

Selon Evariste Ndayishimiye les cas d’intolérance politique ont considérablement diminué à l’approche des élections de mai 2020. « Les partis politiques vivent en parfaite harmonie malgré les incidents mineurs. Il n’y a plus des cas d’intolérance politique entre partis politiques. Les adversaires politiques qui se regardaient en chiens de faïence, aujourd’hui ils s’asseyent ensemble pour bien préparer ensemble les élections de 2020. C’est un bon signe qu’on aura de bonnes élections », a-t-il indiqué dans une conférence de presse.

Les jeunes du parti au pouvoir Imbonerakure sont souvent cités dans des actes de persécution des opposants politiques, et parfois accusés de se substituer aux forces de l’ordre. Leur patron a rejeté la responsabilité de son parti.

« Des jeunes membres des partis politiques sont des personnes responsables. Ils ne doivent pas être considérés comme des citoyens de seconde zone. Personne ne peut instrumentaliser la jeunesse affiliée aux partis politiques », a-t-il renchéri.