Kirundo : des motards membres des parti d’opposition empêchés d’exercer leur métier

Kirundo : des motards membres des parti d’opposition empêchés d’exercer leur métier

L’Association des motards du Burundi, branche de la province de Kirundo (nord du pays) dirigée par Léonidas Niyorurema a donné des indications claires aux propriétaires de motos, les sommant de ne plus embaucher les motards qui ne sont pas membres du parti CNDD-FDD. (SOS Médias Burundi)

Selon l’Association des motards de Kirundo, cette décision d’interdire le travail aux conducteurs de taxi moto qui ne sont pas membres du parti au pouvoir a été prise dans le but de bien contrôler la sécurité des parkings et des usagers des motos. Une mesure contestée par les conducteurs de taxi-moto.

« C’est un clin d’œil et non une mesure définitive. C’est pour renforcer la sécurité des motos et de leurs propriétaires car les motards membres du CNDD-FDD sont mieux organisés et disciplinés. Ils sont faciles à contrôler et savent se protéger contre les vols. C’est pourquoi on leur a proposé d’embaucher les motards membres du CNDD-FDD pour éviter l’anarchie, » a indiqué Leonidas Niyorurema président de l’Amotabu Kirundo.

Deux blocs se sont créés et se regardent en chiens de faïence. Des conducteurs de taxi-moto qui ne sont pas membres du parti au pouvoir dénoncent une mesure discriminatoire qui viole leurs droits et libertés.

« C’est une mesure qui  ne vise que les membres de l’opposition. Comment peut-on  empêcher les personnes d’exercer leurs métiers sous prétexte qu’ils ne sont pas membres du CNDD-FDD. Cette mesure   discrimine en grande partie des militants du CNL qui sont pénalisés par cette décision,» ont-ils déploré.

Previous Kamenge- Bujumbura: l'insalubrité à l'intérieur du marché et à ses alentours inquiète
Next Nyabikere-Karusi: un responsable du CNL libéré après 10 jours de détention au cachot communal