Trois membres du CNL interpellés à Kinyinya

Trois membres du CNL interpellés à Kinyinya

Jean Créature Barangenza, Léonard Ndindiriyeburenguko et Désiré Semene ont été tous interpellés par des Imbonerakure en collaboration avec la police sur les collines de Yanza et Vumwe, dans la commune de Kinyinya en province de Ruyigi (est du Burundi).  Accusés d’avoir scandé des slogans du parti CNL dont ils sont membres, ils sont détenus au cachot communal de Kinyinya depuis dimanche dernier. (SOS Médias Burundi)

Selon Martin Ngendakumana, responsable local du  CNL, les trois militants ont été arrêtés de retour de la colline de  Nyamunazi dans la même commune. Ils s’y étaient rendus pour réconforter leurs compagnons dont la permanence avait été brûlée le 7 février 2020. «Alors qu’ils rentraient, ils ont scandé des chants de leur parti CNL. Cela n’a pas plu aux Imbonerakure et à  la police. Ces derniers se sont mobilisés et les ont interpellés, avant de les transférer au cachot de la commune »,  explique-t-il.

M. Ngendakumana  dénonce une arrestation abusive  dûe à  l’intolérance politique.

Il demande que les trois individus soient relâchés.

Contacté par téléphone, le commissaire communal de la police à Kinyinya s’est  refusé de tout commentaire.

Previous Guide Suprême du Patriotisme, un titre égoïste: analyse du point de vue politique
Next Naissance de trois associations des victimes des crimes sous enquête de la CPI au Burundi