Covid-19: respecter la mise en quarantaine ou être assassiné à Kirundo

Covid-19: respecter la mise en quarantaine ou être assassiné à Kirundo

La famille d’un sexagénaire surnommé Bonane est en deuil suite à un double meurtre qui a emporté la vie de cet homme et son fils. Des habitants de la colline de Buhoro en commune de Bwambarangwe de la province de Kirundo (nord du Burundi) ont retrouvé les corps sans vie des deux personnes au bord d’un sentier mercredi. Selon des sources locales, les victimes ont été éliminées à coup d’armes blanches. Elles auraient été victimes de la violation de la mise en quarantaine, imposée à toute personne ayant effectué un séjour en dehors du pays. (SOS Médias Burundi)

Les deux victimes venaient de rentrer de la Tanzanie. L’autorité locale leur avait interdit de rejoindre leur famille suite aux mesures de précaution liées à la lutte contre le COVID-19. Dans la soirée de mardi, le père et le fils ont donc pris la direction de l’hôpital de Mukenke pour un test.

Selon des sources locales, Ils ont été tués à mi-chemin.

Les victimes avaient quitté leur localité il y a plus d’une année. Certains voisins menaçaient de les éliminer sur fond de pratiques superstitieuses. Les auteurs du double meurtre restent inconnus. Des habitants de Buhoro laissent croire qu’ils seraient tombés dans le piège des jeunes du parti au pouvoir qui font des patrouilles nocturnes.

La police confirme l’arrestation de cinq suspects.

Previous Covid-19 : trois cas suspects à Rumonge. Un hôtel dans le collimateur
Next Six militants du CNL libérés après deux semaines de détention à Makamba