Un député alerte sur les disparitions forcées et assassinats à Bubanza


Fabien Banciryanino, Bubanza, CNL

Dans sa lettre qui date du 24 mars dernier, le député Fabien Banciryanino élu dans la circonscription de Bubanza (ouest du Burundi) demande au procureur de province de mener des enquêtes sur vingt-une personnes assassinées ou disparues depuis 2016 dans la province. Il estime que les familles ont le droit de connaître la vérité afin notamment de pouvoir procéder aux levées de deuil. ( SOS Médias Burundi)

Les vingt et une personnes sont toutes natives des communes de Mpanda et Gihanga dans cette province de l’ouest du pays.
Elles sont disparues ou ont été assassinées.

Fabien Banciryanino demande au procureur de mener des enquêtes conformément à l’article 102 du code de procédure pénal burundais pour élucider les circonstances dans lesquelles elles ont disparu.

Selon l’élu indépendant, les enquêtes permettraient aux familles de ces individus de procéder aux levées de deuil au lieu de les attendre éternellement.

Dans sa lettre, il précise qu’il a reçu des preuves concernant l’assassinat de deux individus au moins.
Ils figurent sur la liste qu’il a transmise à la justice. Il affirme qu’ils ont été tués dans la localité de Buramata.