Cibitoke : 39 jeunes burundais portés disparus

Cibitoke : 39 jeunes burundais portés disparus

D’après des sources locales, le groupe a été aperçu pour la dernière fois en début de semaine à Mugina (province de Cibitoke). Il a ensuite été transféré. Depuis, plus personne n’a de nouvelles. (SOS Médias Burundi)

Acheminés dans un stade

SOS Médias Burundi est entré en contact avec des habitants ayant vu débarquer les jeunes hommes dimanche soir, dernier.

Ils sont arrivés vers 20 heures à bord d’un camion de la police au vestiaire du stade communal de Mubere. Puis ils ont été placés sous surveillance d’Imbonerakure à la demande d’un responsable de la police.

Habitants

Identité inconnue

« J’ignore tout de l’identité de ces gens, aucun des visages ne m’est familier », nous a confié un Imbonerakure chargé de veiller sur le groupe. Un membre du CNDD-FDD a parlé d’opposants sans toutefois préciser leur territoire d’origine.

Entre les mains du SNR ?

Une source policière, sous couvert d’anonymat, a affirmé que les jeunes gens avaient été détenus dans des cachots du renseignement burundais (SNR) à Cibitoke et de la police à Buganda. « Lundi, ils ont été transportés dans des mini-bus banalisés vers une destination tenue secrète », a-t-elle précisé.

Le responsable provincial du SNR aurait escorté le convoi, d’après des habitants. Un jeune ayant assuré la garde du groupe a été sommé de rester muet sur ce qui s’est passé. Des opposants et activistes des droits humains à Cibitoke exigent « toute la vérité sur le sort réservé à ces jeunes ».

Le commissaire de Mugina et le chef des renseignements à Cibitoke nient les faits et parlent d’un « montage orchestré par l’opposition ».

Previous Giharo : un responsable des jeunes CNL enlevé
Next Quatre membres du CNL relâchés après une brève détention à Nyabihanga

About author

You might also like

Droit de l'Homme

Bururi : six détenus restent en prison après avoir purgé leur peine

Ils sont tous des hommes et sont détenus à la prison centrale de Bururi (Sud du Burundi). Ils demandent d’être libérés puisqu’ils ont déjà purgé leurs peines. (SOS Médias Burundi)

Droit de l'Homme

Burundi-ONU: l’ONU prolonge d’un an le mandat de la commission d’enquête sur le Burundi

La décision est intervenue ce mardi. Elle a été adoptée par le conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève. Les membres de ce conseil ont expliqué que les

Droit de l'Homme

Burundi: Amnesty International encourage le gouvernement à se ressaisir pour améliorer la situation des droits humains

Après investiture du président et la formation du nouveau gouvernement, Amnesty International dresse un bilan sombre du troisième mandat controversé de feu Pierre Nkurunziza ( 2015 à 2020) pour ce