Ngozi : un candidat aux sénatoriales en détention


Pasteur Mpawenimana, un candidat du CNL pour les élections sénatoriales dans la province de Makamba (sud du Burundi) est détenu à la prison centrale de Ngozi (nord) depuis ce mardi. La police l’accuse d’avoir blessé un jeune Imbonerakure lundi dernier. Sa famille politique parle d’un harcèlement visant des opposants. (SOS Médias Burundi)

À l’origine de sa détention, un jeune Imbonerakure blessé lundi à Ngozi en marge du lancement de la campagne électorale en cours pour le compte du CNL.

Selon des témoins, le jeune homme a été battu et blessé par des membres du CNL au moment où il identifiait les numéros d’immatriculation des taxis moto qui transportaient des militants du CNL. « Quand les motards l’ont découvert, ils se sont jetés sur lui et l’ont tabassé. Pour éviter un lynchage,certains responsables l’ont mis dans un véhicule appartenant à Pasteur Mpawenimana », racontent des gens qui étaient sur place.

Selon nos sources, la police a été informée de l’incident. Elle a arrêté le propriétaire du véhicule qui a servi à protéger le blessé.
Il est détenu à la prison centrale de Ngozi.

Des responsables de la première formation politique d’opposition CNL dénoncent une injustice sans nom. « Comment réfléchissent vraiment les agents qui ont arrêté M. Mpawenimana. Au moment de la bagarre, il n’était pas là, car il était parmi les invités d’honneur à l’intérieur du stade de Muremera. Et voilà qu’il est incriminé pour un délit dont il est nullement pas responsable. Nous exigeons sa libération et dans l’immédiat », disent-ils.

La police locale indique que le dossier a été envoyé au niveau de la justice qui doit décider de la suite.