Bujumbura : un ancien technicien de la radio Bonesha introuvable

Bujumbura : un ancien technicien de la radio Bonesha introuvable

Innocent Muryango, ancien technicien de la radio Bonesha FM a répondu à un appel d’un employé de la Mairie de Bujumbura vendredi dernier. Depuis ce jour, aucune trace. Ses proches commencent à perdre espoir. (SOS Médias Burundi)

Ses proches affirment l’avoir cherché presque dans tous les cachots officiels de la police en mairie de Bujumbura, en vain.

“On est allé au commissariat municipal, au bureau du service national de renseignements et dans les cachots de zones. Pas de trace même dans les registres des détenus. On commence à s’inquiéter pour sa sécurité”, assurent-ils avant d’ajouter que “si jamais il est en vie, il serait détenu dans un cachot clandestin des renseignements ».

Ce père de deux enfants qui a travaillé à radio Bonesha FM jusqu’à sa destruction au lendemain du coup d’État raté de mai 2015 et arbitre de foot, a été appelé vendredi dernier vers 14h avant de disparaitre, selon des témoins.

Selon des proches, il a été vu pour la dernière fois à Kanyosha au sud de Bujumbura, la capitale économique.

Alors qu’il s’observe des enlèvements et des arrestations des militants des partis politiques, les proches et amis de ce natif de la province de Cibitoke( nord ouest du Burundi) indiquent que Muryango n’a jamais été vu dans des activités politiques ces derniers temps et s’interrogent sur les raisons de son kidnapping.
Selon nos informations, des individus se présentant comme des collaborateurs des renseignements auraient demandé une rançon pour qu’il soit libéré.

Sa famille demande aux autorités concernées de communiquer son lieu de détention.  » Si Innocent est reproché de quelque chose, qu’il soit présenté devant une juridiction
Compétente conformément à la loi », estime un membre de la famille.

Previous Burundi-Elections: retour sur le message du vainqueur
Next Une militante du CNL arrêtée par les renseignements

About author

You might also like

Société

Makamba : l’administrateur communal a ordonné l’arrestation d’une veuve et ses deux petits enfants

La septuagénaire a été accusée d’avoir donné de fausses informations sur l’administrateur et de rébellion. Sa maison avait été détruite en début de semaine sur ordre de l’autorité communale. (SOS

Société

Rumonge : 6 personnes transférées à la prison centrale de Murembwe

Jonathan Nibasumba, enseignant et militant du parti de l’opposition, Georges Karangwa , enseignant à l’école fondamentale de Kiganza, Ninteretse, Ndirabika, Sahabo et Jérôme ont été transférés à la prison centrale

Société

Kabarore (Kayanza) : la dermatose nodulaire tue dix-sept vaches en moins d’une semaine

Dix-sept vaches sont mortes et 26 autres sont malades selon des éleveurs. À l’origine, une maladie qui s’est déclarée dans la commune de Kabarore de la province de Kayanza (au