Nduta : un nouveau cas de Covid-19 confirmé


Une pancarte de la zone C du camp de Nduta

Il s’agit d’un employé de Médecins Sans Frontières. Il a été testé positif au Covid-19 au camp de Nduta en Tanzanie le week-end dernier. Il porte à deux les cas déclarés dans le district de Kibondo qui abrite ce camp.( SOS Médias Burundi)

Après l’annonce, une alerte a vite été lancée. Toute personne ayant été en contact avec l’agent de MSF est priée de se rendre au centre tenu par la même organisation pour se faire tester.

Des réfugiés pensent qu’ un bon nombre d’autres individus risque d’attraper la maladie. L’employé qui a été testé pasitif au Coronavirus est souvent en contact avec des agents d’autres agences humanitaires dans le cadre du travail ou dans leur lieu de résidence au centre de Kibondo, racontent nos sources.

Il porte à deux les cas de Covid-19 déjà confirmés dans les voisinages du camp de Nduta.
Le premier cas avait été déclaré dans le même district de Kibondo où est installé le camp de Nduta. Le concerné était un gérant d’une banque. Il a succombé après une courte durée à l’hôpital.

Des réfugiés craignent la propagation su virus dans le camp. « Nous avons peur car il y a beaucoup de va-et-vient entre notre camp et le centre de Kibondo. Et d’ailleurs tous les humanitaires qui entrent tous les jours ici résident à Kibondo. Donc, c’est facile d’attraper le Covid-19 si rien n’est fait”, laissent-ils entendre désespérément.

Les autorités administrative et policière du camp de Nduta ont renforcé des mesures de précaution contre le Coronavirus.
Toutes les entrées sont contrôlées.

Dans l’entre-temps, le site de mise en quarantaine aménagé dans ce camp est équipé et a commencé à recevoir des réfugiés présentant des signes de covid-19.

La Tanzanie, qui abrite ce camp, a déjà enregistré plus de 500 cas de coronavirus.