Burundi: une retraite du gouvernement pour se choisir des priorités


Le président Burundais a clôturé ce jeudi une retraite gouvernementale de trois jours. Pendant trois jours, les membres du gouvernement ont tracé ensemble des orientations communes des actions du nouveau gouvernement notamment la lutte contre l’impunité et la corruption. Chaque ministère est appelé à faire des priorités tout en gardant cette orientation générale. (SOS Médias Burundi)

Cette retraite gouvernementale est une première depuis l’investiture du nouveau président de la République et de la nomination des nouveaux membres du gouvernement.
Elle s’est tenue à Buye, en commune de Mwumba de la province de Ngozi ( nord du Burundi).

Il a été question durant les trois jours de préciser les missions principales du gouvernement et éclairer ses membres sur les activités qui les attendent.

« Nous voulons un gouvernement qui gère des biens de l’État en père de famille », a expliqué Prosper Ntahorwamiye, porte parole du gouvernement à la sortie de la réunion. De tous les thèmes abordés, la lutte contre l’impunité et la corruption a dominé les débats. Chaque ministère doit l’inclure dans ses missions.

« L’obligation de résultat s’impose pour chaque gouvernement responsable. Il y aura un cahier de charge pour chaque fonctionnaire , d’où il sera très facile de l’évaluer », a prévenu Évariste Ndayishimiye.

_________________________

Photo: les membres du gouvernement burundais lors de la retraite à Buye / DR.